Crimes de l’ère Jammeh : la justice arrive (enfin) en Gambie

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Le rapport de la Commission vérité, réconciliation et réparations est le fruit de plus de deux années d’auditions de victimes, de témoins et d’auteurs des crimes commis sous le régime de l’ancien président Yahya Jammeh, en exil en Guinée équatoriale.
Le rapport de la Commission vérité, réconciliation et réparations est le fruit de plus de deux années d’auditions de victimes, de témoins et d’auteurs des crimes commis sous le régime de l’ancien président Yahya Jammeh, en exil en Guinée équatoriale.

C?est une petite révolution judiciaire qui se met en branle en Gambie. Une commission ayant enquêté sur les crimes commis durant le régime de Yahya Jammeh réclame que les principaux responsables soient jugés. Elle n?a pas donné leur nom, mais les victimes ne doutent pas que l?ancien dictateur figure parmi eux.

À LIRE AUSSIGambie ? Fatu Camara : « Le pays a besoin d?une psychothérapie nationale »

Les grandes lignes du rapport

Alors qu'il était très attendu, c?est ce jeudi 25 novembre que la Commission vérité, réconciliation et réparations (TRRC) a remis au président Adama Barrow son rapport contenant le résultat de mois d?investigations et d?auditions sur les années Jammeh, ainsi que ses recommandations sur les suites à y donner.

La TRRC n?a pas publié le contenu du rapport, mais un communiqué. « Dans son rapport, la Commission identifie et recommande des poursuites contre ceux qui portent la plus grande responsabilité dans les violations grossières des droits humains commises aussi bien contre des Gambiens que contre des non-Gambiens entre juillet 1994 et janvier 2017 », les années au pouvoir de Yahya Jammeh, dit le communiqué sans citer de noms.

L?une des grandes interrogations porte sur les recommandations contenues dans ce document en 17 volumes, à commencer par celle sur la nécessité ou non que l?ancien autocrate aujourd?hui en exil en Guinée équatoriale rende des comptes.

À LIRE AUSSIGambie : fin de partie pour Yahya Jammeh

Lumière sur les crimes de l?ère Ja [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles