Covid-19 : les liens troubles entre les auteurs d’un article scientifique et l’industrie du tabac

Maxime Poul
·3 min de lecture
Les affirmations selon lesquelles les fumeurs ont moins de chance de contracter le Covid-19 sont désormais "limitées et discutables", selon l'European respiratory journal.

En juillet dernier, un article scientifique expliquait que les fumeurs étaient moins exposés au Covid-19. Ce dernier a été retiré après la découverte de liens financiers entre ses auteurs et l’industrie du tabac.

L'été dernier, plusieurs médias relayaient une information selon laquelle les fumeurs étaient moins susceptibles de contracter le Covid-19. Une information étonnante qui faisait suite à la publication d'un article scientifique qui révélait que les fumeurs avaient 23% de chance en moins d'être infectés par le coronavirus que les non-fumeurs. Finalement, ce dernier a été retiré après qu'un lien financier entre ses auteurs et l'industrie du tabac a été découvert. 

Pourtant, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) affirmait dès le départ que le tabagisme altérait la fonction pulmonaire et qu'il existe donc un risque élevé de symptômes graves si les fumeurs contractent des infections respiratoires, dont le coronavirus. Mais cet article publié en juillet de l'année dernière par l'European Respiratory Journal indiquait que "le tabagisme n'était pas associé à des résultats indésirables" chez les patients admis à l'hôpital pour cause de Covid-19, et affirmait que les fumeurs couraient un risque significativement plus faible de contracter le virus. 

VIDÉO >> "L'air est le premier des aliments"

Deux auteurs mis en cause

La dernière édition de l'European Respiratory Journal a depuis publié un article de rétractation, en soulignant que "deux des auteurs n'avaient pas divulgué d'éventuels conflits d'intérêts au moment de la soumission du manuscrit", indique le Guardian. En effet, l'un des auteurs de l'article, un dénommé José M. Mier, fournissait à l'époque des conseils à l'industrie du tabac sur la réduction des méfaits du tabac. Konstantinos Poulas, un des autres auteurs, était quant à lui chercheur principal pour une ONG grecque basée dans un pôle de science et d'innovation qui a reçu un financement de la Fondation pour un monde sans fumée, une organisation financée par l'industrie du tabac. 

L'avis de rétractation indique que les auteurs n'étaient pas d'accord avec la décision de retirer cet article. Selon eux, le fait de ne pas divulguer un conflit d'intérêts potentiel ne constitue pas un motif valable de rétractation. Les rédacteurs en chef ont cependant estimé que la décision était justifiée en raison de la nature de la relation non-divulguée, qui plus est sur ce type de sujet "sensible". Ces derniers ajoutent toutefois qu'il n'y a eu aucune erreur scientifique de la part des rédacteurs, mais qu'il s'agit d'une erreur de divulgation de leurs conflits d'intérêts liés à l'industrie du tabac.

Une décision "injuste et sans fondement"

Konstantinos Farsalinos, l'auteur principal de l'article, estime que les conflits d'intérêts "n'étaient pas pertinents pour les principaux buts et objectifs de cette étude", a-t-il confié au site Retraction watch. Une rétraction qu'il juge "injuste et sans fondement", a t-il ajouté. Selon eux, plusieurs études ont rapporté ce soi-disant "paradoxe du fumeur" avec le Covid-19. La revue, quant à elle, indique qu'à partir de maintenant, "les données étayant les affirmations du paradoxe du fumeur sont limitées et discutables".

Ce contenu peut également vous intéresser :