Covid : Face à la situation en Chine, l'Espagne suit l'exemple de l'Italie et l'UE tergiverse

© AFP

Confrontée à l'absence de décision au niveau européen et encore marquée par la première vague de Covid en 2020, l'Espagne a suivi l'exemple de l'Italie en devenant vendredi le deuxième pays de l'Union européenne à imposer des contrôles pour les voyageurs en provenance de Chine.

À lire aussi Covid en Chine : Macron demande au gouvernement des "mesures adaptées"

En annonçant la mesure lors d'une conférence de presse à Madrid, la ministre de la Santé, Carolina Darias, a précisé que l'Espagne exigerait de ces voyageurs soit "un test négatif", soit "un schéma complet de vaccination".

Interrogé mercredi, le jour de l'annonce de la décision italienne, le ministère de la Santé avait indiqué à l'AFP que l'Espagne "(suivrait) les décisions communes prises au sein de la Commission européenne et avec le reste des pays de l'Union européenne".

Nous savons l'importance d'agir de manière coordonnée, mais aussi l'importance d'agir avec célérité

La ministre de la Santé, Carolina Darias

La mesure prise par Madrid a donc sans aucun doute été motivée par le fait que la réunion informelle convoquée jeudi à Bruxelles par la Commission européenne afin de mettre au point "une approche coordonnée" des 27 n'avait débouché sur aucun résultat.

D'autant que le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) estimait dans le même temps qu'un dépistage obligatoire du Covid-19 au sein de l'UE pour les voyageurs arrivant de Chine serait "injustifié" .

"Nous savons l'impo...


Lire la suite sur ParisMatch