Publicité

Covid : Boris Johnson conspué après avoir reconnu ses erreurs pendant la pandémie au Royaume-Uni

L’ancien Premier ministre britannique était auditionné dans le cadre de l’enquête publique sur la gestion de la pandémie.

Boris Johnson quitte son audition dans le cadre de l’enquête publique sur la pandémie de Covid au Royaume-Uni, le 6 décembre 2023.
BEN STANSALL / AFP Boris Johnson quitte son audition dans le cadre de l’enquête publique sur la pandémie de Covid au Royaume-Uni, le 6 décembre 2023.

INTERNATIONAL - Les flashs des photographes crépitent pendant que Boris Johnson est copieusement hué. L’ancien Premier ministre britannique a été accueilli par une foule de manifestants ce mercredi 6 décembre, à la sortie de son audition dans le cadre de l’enquête publique sur la pandémie de Covid-19.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessous diffusée par la chaîne SkyNews, Boris Johnson avec son bonnet à pompon sur la tête a quitté, à la nuit tombée, le bâtiment où il a été interrogé toute la journée. Malgré les sirènes assourdissantes, on peut entendre les Britanniques huer et hurler « assassin ».

Pendant cette première journée d’audition, celui qui est désormais éditorialiste s’est dit « profondément désolé pour la douleur, les pertes et la souffrance » des victimes et de leurs familles. Le Covid a provoqué la mort de plus de 232 000 personnes dans le pays.

Une erreur « collective »

Il a admis et que lui et ses équipes s’étaient « trompés sur certains points » et a dit assumer « personnellement la responsabilité » des décisions prises à l’époque où il était chef du gouvernement : « Je pense que nous avons fait de notre mieux (...) dans des circonstances très difficiles. (...) Y a-t-il des choses que nous aurions dû faire différemment ? Incontestablement. »

Pour lui, l’erreur est toutefois « collective » car le gouvernement, ses conseillers et mais aussi la communauté scientifique ont « sous-estimé » la menace que constituait le Covid. « Nous aurions dû nous rendre compte beaucoup plus tôt » de la gravité de la crise. « J’aurais dû m’en rendre compte », a déclaré Boris Johnson, qui a lui-même failli mourir du Covid et a été hospitalisé en avril 2020.

Un autre pan de sa gestion du Covid est critiqué : les fêtes qu’il a données au 10, Downing Street alors que le pays était confiné. Ce scandale a donné lieu au « Partygate », affaire qui lui a coûté son poste en juillet 2022. Boris Johnson doit être à nouveau entendu jeudi à partir de 10 heures (heure de Londres).

VIDÉO - Boris Johnson admet avoir réalisé trop tard la gravité de la crise du Covid

À voir également sur Le HuffPost :

  

Tom Holland a participé à populariser le « mot de l’année » au Royaume-Uni

Permis de conduire : après 59 tentatives, cet Anglais obtient (enfin) son code de la route