Covid-19 : le virologue allemand Christian Drosten veut être infecté malgré la vaccination

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·4 min de lecture
Le virologue star allemand Christian Drosten souhaite être immunisé contre le Covid-19 grâce au vaccin puis avec des infections naturelles plutôt qu'avec des doses de rappel.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le très réputé virologue Christian Drosten, qui conseille régulièrement le gouvernement allemand sur la gestion de la pandémie, a déclaré qu'il souhaite être infecté par le Covid-19 malgré la vaccination contre la maladie.

C'est une déclaration qui peut paraître très surprenante au premier abord. Christian Drosten, le virologue star allemand qui incarne la lutte contre le coronavirus outre-Rhin, a indiqué qu'il souhaitait contracter le Covid-19 afin d'avoir la meilleure immunité possible.

Le codécouvreur de l'ADN du SARS-CoV en 2003 a pourtant toujours été en faveur de la vaccination, mais il explique dans son podcast intitulé Das Coronavirus Update qu'il souhaite être immunisé dans un premier temps avec une immunité induite par le vaccin, puis avec une première infection naturelle, une deuxième et une troisième. "Je sais alors que je bénéficierai d'une immunité durable, comme c'est le cas pour les autres coronavirus", explique-t-il.

"Le but n'est pas de vacciner encore et encore"

Ces infections naturelles au SARS-CoV-2 permettraient d'éviter d'avoir à faire des doses de rappel au fil des mois, "le but n'[étant] pas de vacciner encore et encore", affirme le virologue. Selon lui, l'immunité produite par une infection après la vaccination serait plus robuste et durable que celle produite par une troisième dose. 

Pour rappel, plusieurs études ont démontré par le passé que la réponse immunitaire construite après une infection pourrait durer des années, surtout si elle est renforcée par une injection de vaccin. Comme l'indique le quotidien le Berliner Morgenpost, Christian Drosten n'a jamais indiqué que la double-vaccination devait être remplacée par une infection naturelle, contrairement à ce qu'ont essayé de faire croire certains anti-vaccins allemands ayant mal interprété ses propos.

La vaccination reste la priorité

Au vu de la situation actuelle, le virologue allemand estime que se vacciner contre le virus reste la priorité pour que suffisamment de personnes développent une immunité afin d'empêcher une évolution grave de la maladie. Mais à terme, la "mise à jour immunitaire individuelle", c’est-à-dire l’immunisation par rappel, devra se faire grâce à des contacts récurrents avec le virus pour rendre l’immunité de la population de plus en plus résistante, car une infection naturelle engendre une immunité muqueuse. 

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Je le crie avec force : la vaccination est une obligation"

Contrairement à l'immunité par la vaccination, l'immunité muqueuse permet d'empêcher l'entrée du virus dans l'organisme, ce qui permet de diminuer la charge virale dans le corps et de mieux lutter contre la contamination. C'est d'ailleurs pour cette raison que plusieurs vaccins anti-covid administrés par voie nasale sont actuellement à l'étude. Dans son podcast, le conseiller du gouvernement d'Angela Merkel tient tout de même à rappeler que s'exposer au virus est risqué pour certains groupes de population, en faisant allusion aux personnes âgées et aux personnes immunodéprimées.

Faire du Covid-19 un virus endémique

Selon Drosten, le contact direct avec le virus peut jouer un rôle très important dans la pandémie et faire du Covid-19 un virus endémique, c'est-à-dire une maladie comme la grippe ou le rhume, en permanence présente dans une zone géographique. Mais pour cela, il faudrait un taux de vaccination d'au moins 90% et non d'à peine plus de 60% comme c'est le cas actuellement en Allemagne. La stratégie "vivre avec le virus" n'est donc pas encore viable dans le pays tant qu'une part aussi importante de la population n'est pas vaccinée, estime-t-il. 

D'autres scientifiques semblent être d'accord avec Drosten, c'est-à-dire se construire une immunité grâce à la vaccination dans un premier puis grâce à des expositions répétées par la suite. Comme le fait remarquer le journaliste Vincent Glad sur son compte Twitter, c'est le cas du professeur Ian Mackay, qui a publié sur ce même réseau social un schéma du Covid-19 endémique pour un retour à une "possible vie normale".

Mais d'autre part, certains experts estiment que personne ne doit s'infecter volontairement ou même risquer une infection. C'est l'avis de l'expert en santé du parti social-démocrate (SPD) Karl Lauterbach qui donne 3 raisons d'éviter l'infection : "Même les personnes entièrement vaccinées peuvent venir à l'hôpital avec des complications sévères, il existe également un risque de Covid-long chez les personnes vaccinées et troisièmement, une telle pratique accroît les risques pour tous ceux qui ne sont pas vaccinés", insiste-t-il auprès du Berliner Morgenpost.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles