Covid-19 : un vaccin pour début 2021? Selon la présidente du comité français, c'est possible

·1 min de lecture

Partout dans le monde, des équipes de recherche publiques et des industriels, travaillent à la mise au point d’un vaccin contre le Covid-19. Pour faire le point, nous interrogeons Marie-Paule Kieny, virologue, directrice de recherche à l’Inserm, elle est présidente du comité Vaccin Covid-19 mis en place par les ministères de la Recherche et de la Santé, pour évaluer les candidats-vaccin.

Quels sont les rôles du comité Vaccin Covid-19?
Dans la course contre la montre pour développer un vaccin contre le Covid-19, 198 candidats sont en lice. Tous ne sont pas au même stade de développement, la plupart (154) sont encore à des niveaux précoces de développement. Certains sont en essais cliniques de phase I, correspondant à la première administration à l'être humain et durant laquelle son innocuité est vérifiée chez quelques dizaines de personnes, d'autres en phase II, pendant laquelle leur capacité à induire une réponse immunitaire est testée chez quelques centaines de volontaires. Et enfin, 10 sont actuellement en phase III, pour étudier leur efficacité et relever d'éventuels effets secondaires avec beaucoup plus de participants : de l'ordre de quelques dizaines de milliers généralement.

"

Si le vaccin est efficace, notre système immunitaire va produire des anticorps et des cellules T "tueuses"

"

Suivre l'évolution de la recherche est l'une des missions du comité Vaccin Covid-19 que je préside. Ce groupe de 11 personnes a pour vocation de produire des recommandations destinées au ré...


Lire la suite sur LeJDD