Covid-19 : trois jours après le diagnostic, un pic des AVC

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Close up portrait of grey haired he his him grandpa with chronic strong terrible headache head on hand illness wearing casual checkered shirt jeans denim outfit sitting comfy on divan (Deagreez via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une étude souligne un risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) important chez les patients âgés de plus de 65 ans hospitalisés dans les trois jours suivant le diagnostic de Covid-19.

La prise en charge d’un accident vasculaire cérébral (AVC) est une course contre la montre. Plus elle est rapide, moins les séquelles sont importantes. Chaque année, 140 000 cas sont répertoriés, estime l’Assurance maladie. Le Covid-19 n’arrange rien puisque les patients infectés sont cinq fois plus à risque de faire un AVC.

"Le virus entraîne une modification importante de la coagulation, augmentant le risque de caillots dans le cerveau, explique le Pr Neau sur le site du CHU de Poitiers. Et lorsqu’il y a une infection Covid et un AVC, le risque de mortalité est multiplié par trois." Une étude présentée lors de la dernière Conférence de l’American Stroke Association va plus loin en précisant le risque.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Quand quelqu’un fait un AVC devant vous, vous n’avez que quelques minutes pour le sauver. Voici ce qu’il faut faire"

Un risque d’AVC plus important pendant 15 jours

Cette recherche a analysé le risque d’AVC ischémique (une obstruction artérielle très transitoire) chez des personnes âgées de plus de 65 ans positifs au Covid-19. Pour cela, les scientifiques ont utilisé les données de plus de 37 000 patients infectés entre avril 2020 et février 2021 et hospitalisés pour un AVC de janvier 2019 à février 2021.

Les résultats montrent que le risque le plus élevé d’AVC se situe au cours des 3 jours suivant le diagnostic de Covid-19. Ensuite, le risque d'AVC diminue rapidement tout en restant plus élevé que le risque d’AVC associé à la période de contrôle. Le risque d’AVC le plus faible survient 15 à 28 jours après l’infection.

Ces résultats vont permettre de mieux prédire le risque d’AVC lié au Covid-19 chez les patients hospitalisés. Ils délimitent également une période plus critique, juste après le diagnostic.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Cette quantité de poisson par semaine vous permet de diviser par 3 les risques d’AVC"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles