Pour sécher les cours, ils fabriquent de faux tests positifs au Covid-19 avec du jus d’orange

Close up of woman placing liquid drops into antigen test strip (Cris Cantón via Getty Images)

Certains adolescents ont trouvé l’astuce pour ne pas aller en cours : truquer les autotests à l’aide de jus d’orange, de Coca-Cola ou encore de ketchup.

Pour échapper à un contrôle au lycée ou à une journée de cours, les adolescents ont toujours eu de l’imagination. Alors que l’épidémie de Covid-19 n’est pas encore terminée, ils n’hésitent pas à utiliser la maladie pour rester chez eux. Cette tendance est visible sur les réseaux sociaux, et notamment TikTok, où elle est associée au mot-clé #Fakecovidtest.

Sur ces vidéos, on peut voir les jeunes plonger un écouvillon d’autotest dans un verre de jus d’orange ou de Coca-Cola plutôt que dans leur nez. Ils utilisent également des fruits comme le citron et le kiwi ou encore du ketchup. Résultat : le test devient positif.

L'acidité fausse les tests

Lionel Barrand, président du syndicat des biologistes médicaux, a confirmé à France Inter que "l’acidité" pouvait avoir un lien."Normalement on n’est pas censé faire ça. Mais ça peut au moins servir à alerter le consommateur que ces tests sont sensibles. On a des procédures extrêmement strictes et quand on sort de ces procédures, on peut avoir des surprises", explique-t-il.

La première vidéo de ce type était apparue en janvier 2021. Les images montraient alors un pharmacien verser du Coca-Cola sur un test antigénique le rendant positif. De nombreux internautes en ont déduit que les tests n’étaient pas fiables.

Le laboratoire à l’origine du test a précisé que l’acidité de la boisson détruisait les composants, mais que la réaction chimique ne remettait pas en question l’efficacité du dépistage. La Haute Autorité de santé autorise la mise sur le marché d’un test à partir du moment où il est efficace à 80%, ce qui était bien le cas de celui présenté dans la vidéo du pharmacien.

VIDÉO - Comment faire un autotest ?