Covid-19: des scientifiques appellent à ne pas écarter l'hypothèse d'un accident de laboratoire

·2 min de lecture
Vue de l'Institut de virologie de Wuhan (Chine) pendant une visite d'une équipe de l'OMS le 3 février 2021 - Hector RETAMAL © 2019 AFP
Vue de l'Institut de virologie de Wuhan (Chine) pendant une visite d'une équipe de l'OMS le 3 février 2021 - Hector RETAMAL © 2019 AFP

Aucune hypothèse ne doit encore être écartée. Dans une lettre parue jeudi dans la revue scientifique Science, près d'une vingtaine de biologistes estiment qu'il est possible, bien que non établi, que l'origine du Covid-19 puisse être accidentelle.

L'hypothèse d'un virus échappé du laboratoire de Wuhan - source de théories complotistes - n'est donc pas à exclure selon ces chercheurs, qui considèrent que cette piste a été trop rapidement écartée par le rapport établi par l'équipe de l'OMS parti dans la ville chinoise entre janvier et février.

Les données communiquées par Wuhan remises en question

"Seules quatre pages sur les 313 du rapport et de ses annexes abordent la piste d'un accident de laboratoire", déplorent les signataires de la lettre, qui appellent à prendre "autant au sérieux l'hypothèse d'une origine naturelle que d'une origine en laboratoire, tant que nous ne disposons pas de données suffisantes".

En outre, les signataires demandent aux autorités chinoises et aux laboratoires de recherche du pays d'ouvrir l'accès à leurs données sanitaires.

En parallèle de cette lettre, le journal Le Monde a pu se procurer des documents, datant de 2014, 2017 et 2019, remettant en cause les données relatives au nombre et à la nature des coronavirus conservés par l'Institut de virologie de Wuhan, mais aussi "les expériences conduites sur ces virus, et même sur l'intégrité des séquences génétiques virales publiées ces derniers mois par l'institution de recherche" de la ville.

Une nouvelle enquête réclamée par l'OMS

Partis en février dernier dans la ville chinoise, des experts de l'OMS ont rendu une étude conjointement menée avec des chercheurs chinois, dans laquelle ils estiment que la transmission à l'Homme du virus du Covid-19 par un animal intermédiaire est une hypothèse "probable à très probable". Au contraire, ils considèrent qu'un incident de laboratoire reste "extrêmement improbable".

Des conclusions qui ne semblent pas avoir convaincu au sommet de l'agence onusienne, puisque Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'OMS, a réclamé fin mars une nouvelle enquête avec des experts spécialisés sur l'hypothèse d'une fuite du virus.

Les auteurs de la lettre réclament pour leur part une enquête - qu'il s'agisse de celle de l'OMS ou d'une autre - "transparente, objective, basée sur des données, comprenant une vaste expertise, sujette à une surveillance indépendante et menée de façon responsable afin de limiter l'impact que peuvent avoir des conflits d'intérêts".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles