Covid-19 : la fin du port du masque dans les lieux soumis au pass sanitaire, un risque pour les plus jeunes ?

·4 min de lecture
Photo d'illustration.

Certains craignent que les enfants de moins de 12 ans, qui ne sont pas éligibles à la vaccination, soient directement exposés au virus après une telle décision.

Depuis le 21 juillet, le masque n'est plus obligatoire dans les lieux où le pass sanitaire s'impose. Le décret précise toutefois que "le préfet de département lorsque les circonstances locales le justifient, ainsi que (…) l’exploitant ou l’organisateur", peuvent décider d'imposer le masque. C'est par exemple ce qu'ont décidé les exploitants de cinéma comme Pathé, Gaumont ou encore MK2.

Si pour le moment le port du masque obligatoire ne semble pas avoir été levé dans ces endroits, laisser une telle possibilité inquiète les médecins, alors que le variant Delta entraîne une quatrième vague de contaminations en France. 

"On va permettre d'enlever le masque dans des lieux de contamination"

"C'est une totale absurdité. Le pass sanitaire comporte des limites. Il y a un risque de fraude, celui d'être faux négatif avec un test PCR ou encore d'être infecté entre le test et le moment où l'on entre dans un lieu. Sans oublier qu'être vacciné réduit le risque de contamination mais ne l'empêche pas totalement. Ce sont potentiellement des lieux de contamination dans lesquels on va permettre d'enlever le masque", rappelle le docteur Jérôme Marty, président du syndicat UFML.

Une mesure qui inquiète d'autant plus que le variant Delta serait beaucoup plus contagieux que les précédents, avec une charge virale plus importante, augmentant ainsi le risque de contamination.

Des clusters malgré le pass sanitaire

Le pass sanitaire, qui n'est pas un pass vaccinal, permet l'accès à certains lieux aux vaccinés mais aussi à ceux présentant un test PCR négatif de moins de 48 heures ou un certificat de rétablissement du Covid de moins de six mois.

Vidéo. Covid-19 en Italie : le passe sanitaire se généralise face à la propagation du virus

Preuve des limites du pass sanitaire, les clusters qui se multiplient dans les boites de nuit, où le pass sanitaire est en vigueur, et le port du masque pas obligatoire. "Plusieurs cas" dans une boite de nuit nantaise, 66 personnes positives après avoir participé à une ou plusieurs soirées en discothèque dans le Doubs, 44 clients positifs dans les Vosges et 81 cas à Bordeaux, après des soirées pourtant soumises à un pass sanitaire.

Les moins de 12 ans exposés au virus

La possibilité de lever l'obligation du port du masque dans les lieux où le pass sanitaire est demandé inquiète certains parents d'enfants de moins de 12 ans. Car les plus jeunes ne peuvent pas encore être vaccinés, et risquent donc d'être exposés à des personnes positives non masquées, en allant au cinéma ou au musée par exemple.

"Il ne reste plus que deux choix aux parents : les laisser s'infecter dans les lieux de culture, bibliothèque etc... ou les isoler et les priver de toute vie sociale, culturelle et des loisirs", déplore le collectif École et familles oubliées, qui pointe du doigt "le choix du gouvernement de sacrifier les enfants". Seule solution pour éviter ce cruel dilemme et les protéger d'une éventuelle contamination : le port d'un masque FFP2, plus coûteux qu'un simple masque chirurgical.

Le Covid long, quelles conséquences ?

Si les plus jeunes font moins de formes graves que les plus âgés, le risque de Covid long, aux effets encore inconnus à long terme, est la principale inquiétude. On remarque également une hausse du nombre d'admissions à l'hôpital des enfants en Angleterre, plus importante durant cette vague que lors de la précédente.

Pfizer pourrait demander une autorisation de vaccination chez les 5-11 ans auprès des autorités sanitaires américaines en septembre, puis d'ici à la fin de l'année pour les 2-5 ans, si les essais menés sont concluants, selon Alejandra Gurtman, vice-présidente de la recherche clinique sur les vaccins chez Pfizer lors d'une visioconférence, rapportent plusieurs médias spécialisés.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles