Covid-19: les remontées mécaniques resteront fermées

·2 min de lecture

Les professionnels du ski espéraient en vain la réouverture des remontées mécaniques pour «sauver la montagne» à quelques semaines des vacances de février.

Le Premier ministre a tranché. Malgré l'appel des professionnels du ski à «sauver la montagne» en rouvrant au plus tôt les remontées mécaniques dans les stations de sports d'hiver, le Conseil de défense sanitaire qui se tenait mercredi est resté sur ses positions de prudence, compte tenu de l'évolution de la pandémie de Covid-19. «Si on loupe les vacances de février (étalées du 6 février au 1er mars), c'est une saison noire» qui s'annonce, avait prévenu en amont Jean-Luc Boch, président de l'Association nationale des maires de stations de montagne (ANMSM). «Le système économique de la montagne a mis 60 ans à se mettre en place et, en quelques mois, on va le détruire" si les remontées ne sont pas rouvertes, prévoyait-il en mentionnant les 250.000 à 400.000 personnes qui travaillent, directement ou indirectement, pour le secteur.

Lire aussi :Belgique : elle part au ski, néglige les gestes barrières et provoque une quarantaine

A l'annonce du maintien de la fermeture des remontées mécaniques, Marc Sanchez, Secrétaire Général du Syndicat des Indépendants (SDI), a lui aussi alerté les pouvoirs publics sur les conséquences d'une telle décision, non seulement pour l'écosystème des stations de montagne, mais aussi pour l'ensemble de l'économie des bassins d'emplois et de commerces concernés. « Ce sont non seulement les structures commerciales et artisanales des stations qui sont concernées, mais aussi indirectement toutes celles des vallées au titre des retombées touristiques, expliquait-il dans un communiqué. Le gouvernement doit entendre d'urgence ces centaines de milliers de commerçants, d'artisans, de dirigeants de TPE, sans autre perspective que de passer les cinq à dix prochaines années à travailler pour éponger leurs(...)


Lire la suite sur Paris Match