Covid-19: pour le recteur de l'académie de Lyon, l'école "n'est pas un lieu de propagation du virus"

Benjamin Rieth
·2 min de lecture
Les enfants vont retourner à l'école malgré le confinement après les vacances de la Toussaint (photo d'illustration). - Martin Bureau-AFP
Les enfants vont retourner à l'école malgré le confinement après les vacances de la Toussaint (photo d'illustration). - Martin Bureau-AFP

Malgré le confinement, les élèves feront leur retour à l'école dès lundi. L'ensemble des établissements scolaires vont rester ouverts pendant le confinement, contrairement à ce qui s'était passé au printemps dernier.

"C'est une très bonne nouvelle, les enfants l'espéraient", a assuré ce vendredi matin Olivier Dugrip, recteur de l'académie de Lyon, invité de BFM Lyon. "L'école n'est pas un lieu de propagation du virus", a-t-il poursuivi.

Le recteur avance pour preuve les chiffres de fermeture de classes: dix avant les vacances de la Toussaint sur les 21.500 de l'académie, "soit 0,05%".

Des masques dès le CP

"La fédération de pédiatrie et le Haut conseil de santé publique recommandait de laisser le système scolaire en fonctionnement, faisant remarquer qu'il y a davantage de dommages pour les enfants à être confinés qu'à être scolarisés", a également avancé Olivier Dugrip.

Toutefois, cette rentrée se fera avec un protocole sanitaire renforcé. La principale nouveauté réside dans le port du masque obligatoire dès le CP. "C'est une précaution supplémentaire déstinée à rassurer les parents et la communauté éducative", a expliqué le recteur.

Prêt d'ici lundi

Récréation et cantine à tour de rôle, une seule salle par classe, déplacements limités... L'ensemble du protocole vise aussi à réduire "les brassages" entre les enfants et adolescents. "Les élèves vivent dans un groupe classe et l'objectif c'est de limiter les contacts à ce groupe classe", a détaillé Olivier Duprip, qui l'assure: tout sera au point d'ici trois jours pour accueillir les élèves.

Ce protocole "était déjà appliqué au mois de septembre (...) nous le remettons en vigueur avec davantage de vigilance de manière à ce qu'il produise un plein effet. Nous sommes rodés et prêts à accueillir nos élèves", a-t-il martelé.

Article original publié sur BFMTV.com