Covid-19 : La Réunion et la Martinique reconfinées

·2 min de lecture

La Réunion et la Martinique s'apprêtent à reconfiner face à la hausse fulgurante des cas de Covid-19 et trois premiers patients seront transférés le 31 juillet de Fort-de-France à Paris.

La Réunion et la Martinique s'apprêtent à reconfiner face à la hausse fulgurante des cas de Covid-19, une situation qualifiée le 29 juillet 2021 de "dramatique" par Jean Castex qui regrette les "rétifs à la vaccination", et trois premiers patients seront transférés le 31 juillet de Fort-de-France à Paris.

L'armée va dépêcher des soignants en Martinique

Trois premiers patients hospitalisés en raison du Covid-19 en Martinique, où les services hospitaliers sont saturés, seront transférés samedi vers Paris par un vol médicalisé, a confirmé à l'AFP Benjamin Garel, directeur du CHU de Port-de-France. Alors que les hausses de cas de Covid-19 dues au variant Delta se concentraient ces dernières semaines en métropole, principalement dans les zones touristiques - littoral atlantique et côte méditerranéenne -, le gouvernement juge aussi la situation épidémique "inquiétante" dans le Grand Est, notamment dans le Bas-Rhin et chez les jeunes. 1.015 patients malades d'une forme grave du Covid-19 étaient traités le 29 juillet à l'hôpital dans les services de soins critiques contre 992 la veille, tandis que le nombre quotidien de nouvelles contaminations restait au-dessus des 25.000. Le nombre d'hospitalisations a lui aussi légèrement augmenté, avec 7.236 patients jeudi contre 7.208 mercredi et 501 nouvelles admissions.

A deux jours de nouvelles manifestations qui s’annoncent plus importantes que celles de samedi dernier (161.000 personnes) contre l'extension du pass sanitaire et la vaccination obligatoire, le gouvernement continue de vouloir convaincre. "La vaccination est absolument indispensable", a martelé le Premier ministre devant des élus de Lot-et-Garonne à la mairie d'Agen, évoquant les pays qui "rêveraient de se vacciner mais qui n'y ont pas accès et où la pandémie fait des ravages". "Rien ne vaut la preuve par l'exemple", a-t-il ajouté dans un souci de dialogue et de pédagogie, après le discours très ferme d'Emmanuel Macron le 12 juillet, en rappelant aussi que le gouverne[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles