Covid-19 : les prix des masques vont baisser à la rentrée

·1 min de lecture

Les enseignes de la grande distribution se préparent à répercuter la baisse spectaculaire des coûts d'approvisionnement sur le prix des masques.

"Les masques vont devenir un produit d'appel au même titre que le Coca-Cola ou le Nutella, toutes les enseignes s'apprêtent à faire des offres commerciales pour la rentrée." Cette affirmation de Thierry Cotillard, président des enseignes Intermarché et Netto, souligne le changement de comportement des Français depuis le milieu du mois de juillet. Inquiets du risque de deuxième vague, obligés de se protéger dans les transports, les lieux publics clos et, maintenant, à l'air libre dans de nombreuses villes, les consommateurs se sont remis en chasse pour s'équiper.

Lire aussi - Masques : les Français ne veulent pas tout payer

La demande de masques repart à la hausse

Les ventes de masques sont reparties nettement à la hausse. "La semaine du confinement, nous avons vendu jusqu'à 10 millions de masques par jour dans nos magasins, ce qui a représenté 50% du marché de la distribution, assure Thierry Cotillard. Les chiffres sont ensuite tombés à 150.000 en juin mais ils viennent de remonter à 1 million d'unités, soit 18% du marché d'après la société d'études Nielsen."

Une tendance qui devrait se renforcer à la rentrée. C'est ce qu'anticipent tous les acteurs du commerce. Intermarché a d'ores et déjà prévu de réserver une page de son prospectus promotionnel de rentrée, diffusé fin août dans toutes les boîtes aux lettres, à son offre de masques. La proposition sera articulée autour de quatre axes pour se rapprocher des besoins de chaque famille : des masques en tissu lavables, des lots d...

Lire la suite sur LeJDD

Ce contenu pourrait également vous intéresser :