Covid-19 : la Polynésie française ne sera pas reconfinée

Source AFP
·1 min de lecture
Dans les rues de Papeete, sur l'île de Tahiti, le 30 avril 2020. (Photo d'illustration)
Dans les rues de Papeete, sur l'île de Tahiti, le 30 avril 2020. (Photo d'illustration)

Les autorités locales de Polynésie française refusent, « à ce stade », de rétablir le confinement dans la collectivité locale d'outre-mer. « Un confinement, comme nous l'avons vécu en avril dernier, serait un nouveau blocage de la vie quotidienne dans notre pays : arrêt du travail, arrêt des déplacements, arrêt de nos écoles, des cultes? Ce serait une catastrophe économique et sociale pour tous les Polynésiens », a déclaré Édouard Fritch, le président polynésien, vendredi 30 octobre.

Le taux d'incidence, largement supérieur à celui de la métropole, « a été multiplié par 4 à 5 en quatre semaines », a indiqué le ministère de la Santé local, selon qui 50 % des patients testés sont positifs. Les personnes qui ne présentent aucun symptôme ne sont plus testées : le nombre de cas positifs est donc bien supérieur aux chiffres officiels. Jeudi, l'hôpital de Tahiti s'était prononcé en faveur du confinement.

« Avec plus de 400 nouveaux cas positifs par jour ce dernier mois, la Polynésie s'est hissée, malheureusement pour nous, parmi les pays au plus haut taux d'infection du monde », a reconnu Édouard Fritch lors d'un point de presse. La Polynésie française ne referme pas non plus ses frontières, pour permettre aux touristes de continuer à venir, même si le haut-commissaire Dominique Sorain a souligné un « effondrement de l'activité touristique », pilier de l'économie locale, qui entraîne dans sa chute une baisse du PIB de 10 %.

Lire aussi Confinement : « Quoi qu'il en c [...] Lire la suite