Covid-19 : les patients ne seraient plus contagieux au bout de 11 jours

Covid-19 : les patients ne seraient plus contagieux au bout de 11 jours

Un patient atteint du Covid-19 ne serait plus contagieux au bout de 11 jours après l’apparition du début des symptômes, selon une étude menée par des chercheurs de Singapour.

11, c’est le nombre de jours qu’il faudrait attendre pour que les patients atteints du Covid-19 ne soient plus contagieux, selon une nouvelle étude publiée ce samedi 23 mai dans The Straits Times. Pour parvenir à ces résultats, des chercheurs du Centre National des Maladies Infectieuses (NCID) à Singapour ont procédé à l’examen de 73 dossiers. Ils ont constaté que onze jours seulement après le début de la maladie, 80% des personnes ne présentaient plus de risque de propager le virus, même s’ils continuaient à être testés positifs.

Un test positif “n’équivaut pas à une infectiosité ou à un virus viable”, affirment les auteurs de l’étude. Le test détecte des parties du génome du virus, mais n’est pas en mesure de montrer s’il ne s’agit que de fragments du virus ou si un virus intact n’est plus viable et ne peut plus infecter personne.  "Scientifiquement, je suis convaincu qu'il y a suffisamment de preuves qui montrent que le patient n'est plus contagieux après 11 jours," a déclaré le directeur exécutif du NCID, Leo Yee Sin. Pour les chercheurs, cette étude est une avancée, cela signifie qu’après cette période, ils n’auraient plus besoin d’être à l’isolement.

Seule exception : les patients dont le système immunitaire est affaibli, comme les personnes atteintes d’un cancer qui sont traitées par une chimiothérapie ou les malades sous immunosuppresseurs après une greffe. Le virus pourrait rester viable pendant une période plus longue chez eux. Ces personnes nécessiteraient des soins cliniques plus longs mais ne seraient plus contagieux pour autant. Ils n’auraient donc, eux aussi, plus besoin d’être isolés.