Covid-19 : "la pandémie s'accélère" alerte l'OMS

Ingrid Bernard
·2 min de lecture
Covid-19 : "la pandémie s'accélère" alerte l'OMS
Covid-19 : "la pandémie s'accélère" alerte l'OMS

L’épidémie de Covid-19 a fait 400 000 nouveaux cas au cours du week-end dernier. Si la situation tend à se stabiliser en Europe, ce n’est pas le cas aux États-Unis, en Australie et en Inde. Ce qui préoccupe l’Organisation Mondiale de la Santé.

Il faut rester vigilant ! Le Covid-19 continue de faire de nombreuses victimes. Au niveau mondial, l’épidémie s’accélère tandis que le pic n’est toujours pas atteint, alerte l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Selon un bilan établi ce mardi 7 juillet par l’Agence France-Presse (AFP), la pandémie a fait au moins 549 620 morts dans le monde depuis fin décembre. Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 131 362 morts, suivi par le Brésil (65 487 morts), le Royaume-Uni (44 391 morts), l’Italie (34 899 morts) et le Mexique (31 119 morts). En France, le bilan s’élève à 29 993 décès selon Santé Publique France. À noter que 86 clusters sont toujours en cours d’investigation dans l’Hexagone.

“Si le nombre de décès semble s'être stabilisé au niveau mondial, en réalité, certains pays ont fait des progrès significatifs dans la réduction du nombre de décès, alors que dans d'autres pays, les décès sont toujours en augmentation”, a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, au cours d'une conférence de presse virtuelle.

De la prévention

Alors que l’épidémie semble sous contrôle en Europe, l’inquiétude est grandissante en Australie, aux États-Unis et en Inde. Ce mardi 7 juillet et en seulement vingt-quatre heures, 60 000 nouvelles infections au Covid-19 ont été relevées aux États-Unis.

Une situation jugée d’autant plus inquiétante que la transmission dans l’air du virus dans les lieux publics n’est pas exclue. “La possibilité d'une transmission par voie aérienne dans les lieux publics, particulièrement bondés, ne peut pas être exclue. Les preuves doivent toutefois être rassemblées et interprétées”, a déclaré Benedetta Allegranzi, une responsable de l'OMS dans une conférence virtuelle, rappelant au passage l’utilité d’appliquer et suivre les gestes barrières à la lettre. Elle a ainsi recommandé “une ventilation efficace dans les lieux fermés, une distanciation physique” et l’utilisation du port du masque lorsque cela n’est pas possible.