Covid-19 : un outil pour prédire les patients à risque de développer une forme longue

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Un nouvel outil devrait permettre de prédire les patients susceptibles de souffrir d’un Covid long (Getty Images) (Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En Suisse, des chercheurs ont élaboré un outil capable de prédire si les patients souffriront d'une forme longue de Covid-19.

Si chez la majorité des patients les symptômes du Covid-19 disparaissent en quelques semaines, certains continuent de ressentir des signes de la maladie beaucoup plus longtemps. Au quotidien, ils souffrent d’une importante fatigue, de problèmes respiratoires, de douleurs thoraciques, de vertiges, de maux de tête, de maux de ventre, de douleurs musculaires, etc.

VIDÉO - Souffrant de Covid long, un patient témoigne : « Je me demande si je vais redevenir normal un jour"

En Suisse, des équipes de chercheurs de l'hôpital universitaire de Zurich, de l'université de Zurich, de l'hôpital Uster et de l'hôpital Limmattal ont développé un nouvel outil. Ce dispositif devrait permettre de prédire les patients susceptibles de souffrir d’un Covid long. Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont analysé les antécédents médicaux de 175 personnes atteintes par le virus. Ils ont constaté que 82,2% de ceux qui avaient des infections graves ont souffert d’un Covid long contre seulement 53,9% de patients atteints par des formes plus légères de Covid-19. Ces conclusions ont été publiées dans la revue Nature Communications.

Un outil testé sur 395 patients

Les scientifiques ont constaté que les patients souffrants d’un Covid long avaient moins d’anticorps pendant leur infection que les autres. Chez ceux touchés par une forme plus légère, les niveaux d'anticorps ont augmenté à mesure que l'infection s'installait. Les patients asthmatiques étaient également plus à risque de développer une forme longue de la maladie.

Grâce à tous ces facteurs, l’équipe a mis en place une échelle de risque destinée à évaluer le risque de chaque patient de souffrir d’un Covid long. Ce nouvel outil a ensuite été testé auprès de 395 patients atteints par le virus. Dans l’ensemble, cette échelle s’est avérée efficace pour prédire ceux qui allaient rapporter des symptômes sur le long terme.

VIDÉO - Avec Omicron, l'Europe pourrait entrevoir la fin de la pandémie, selon l'OMS

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles