Covid-19 : où, quand et comment se faire tester ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
La récente hausse des nouveaux cas de coronavirus en France oblige les autorités à inciter la population à se faire tester ainsi qu'à rendre les tests plus accessibles. (Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Covid-19
    Covid-19

Afin de prévenir l’arrivée d’une seconde vague d’épidémie de Covid-19, le gouvernement souhaite inciter les gens à faire des tests de dépistages ainsi qu’à les rendre plus accessibles.

“Nous devons prévenir et nous préparer” avait déclaré Emmanuel Macron mardi à l’occasion de son interview télévisée du 14 juillet, concernant l’épidémie de Covid-19. Chaque jour de nouveaux clusters sont identifiés un peu partout dans l’Hexagone, obligeant les autorités à inciter les Français à se faire tester et à rendre les tests plus accessibles.

Tests virologiques et sérologiques

Il existe deux types de tests. Les tests virologiques, appelés communément PCR, et les test sérologiques. Les tests virologiques sont les plus répandus et doivent être obligatoirement réalisés par une infirmière ou un médecin dans un centre de dépistage. Ils permettent de déterminer si une personne est porteuse du virus au moment du test. Ils sont réalisés avec un coton-tige que le praticien rentre à l’intérieur d’une narine. Le test dure plusieurs minutes, il est désagréable mais pas douloureux. Les résultats sont généralement disponibles 24 à 48 heures après le test, soit par téléphone, soit par internet.

Les tests sérologiques permettent quant à eux de rechercher si une personne a développé une réaction immunitaire après avoir été en contact avec le virus. Ils détectent la présence d’anticorps grâce à une prise de sang. S’ils ne pouvaient jusqu’à présent être réalisés uniquement dans un laboratoire d’analyses médicales, il est désormais possible, depuis le 11 juillet, de les réaliser en pharmacie. Les tests sérologiques “fiables” figurent sur une liste en ligne du site du ministère de la Santé. Le sang est prélevé par piqûre au bout du doigt et est mis en contact avec un réactif. Le résultat est disponible en quelques minutes.

Quand faut-il se faire tester ?

Dès l’apparition des symptômes du virus, même légers, appelez un médecin pour vous faire prescrire un test. Il faut ensuite prendre rendez-vous dans un centre de dépistage et s’y rendre pour effectuer le test PCR (avec son masque, sa prescription médicale et sa carte vitale). Il est également possible de se faire tester si l’on a été en contact étroit avec une personne qui a été testée positive ainsi que les personnes dites “fragiles” ou encore les “résidents de structures d'hébergement collectif et personnels exerçant dans ces structures en cas de premier cas confirmé au sein de la structure”, comme l’indique le gouvernement.

Concernant les tests sérologiques, qui servent à détecter si une on a développé une réaction immunitaire après avoir contracté la maladie, il est conseillé des les réaliser pour les personnels soignants afin de vérifier leur immunité, ainsi qu’aux personnes qui présentent des symptômes, mais dont le premier test PCR s’est révélé négatif. “Les tests sérologiques interviendront alors en complément de diagnostic”, souligne le site du ministère de la Santé, mais ils peuvent également servir pour les personnes les plus anxieuses qui veulent savoir s’ils ont été porteurs du virus. Ils sont remboursés par la sécurité sociale uniquement sur ordonnance.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles