Covid-19 : dans quel ordre les symptômes apparaissent-ils ?

Ingrid Bernard
·2 min de lecture
Covid-19 : dans quel ordre les symptômes apparaissent-ils ?

Des chercheurs de l’Université de Californie du Sud aux États-Unis ont établi l’ordre d’apparition des symptômes dans le cadre du Covid-19. Un moyen de distinguer le virus à celui de la grippe, du MERS ou du SRAS-1.

Fièvre, toux, perte du goût et de l’odorat, gênes respiratoires, nausées, éruptions cutanées… Les manifestations du Covid-19 sont nombreuses. Il n’est d’ailleurs pas évident de détecter la maladie tant ses symptômes sont communs à d’autres pathologies. Des chercheurs de l’Université de Californie du Sud aux États-Unis ont toutefois cherché à déterminer l’ordre d’apparition des symptômes du coronavirus afin “d’aider les patients et les professionnels de la santé à diagnostiquer et distinguer le plus rapidement la Covid-19 des autres maladies respiratoires”.

Les scientifiques ont examiné des données collectées par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) entre le 16 et 24 février 2020 en Chine. Ils ont étudié plus de 55 000 cas confirmés du nouveau coronavirus. Ce qui leur a permis de comparer l’évolution des symptômes du Covid-19 à ceux de la grippe, du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) ou le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-1).

La fièvre avant la toux

L’étude publiée dans la revue Frontiers in Public Health révèle que les personnes atteintes du Covid-19 auraient, dans un premier temps, de la fièvre. Ils présenteraient ensuite de la toux, des douleurs musculaires, puis des nausées et éventuellement de la diarrhée. À noter que dans le cas de la grippe, la toux apparait avant la fièvre. Le Covid-19 diffère du SRAS et du MERS dans l’ordre d’apparition des symptômes gastro-intestinaux. “Le tractus gastro-intestinal supérieur (c'est-à-dire les nausées/vomissements) semble être affecté avant le tractus gastro-intestinal inférieur (c'est-à-dire la diarrhée) dans la Covid-19, ce qui est le contraire du MERS et du SRAS”, ont constaté les scientifiques.

Pour les chercheurs, ces données sont précieuses. "Cet ordre pourrait s’avérer être particulièrement important quand des maladies cycliques comme la grippe vont chevaucher les infections à la Covid-19", a déclaré Peter Kuhn, professeur de médecine à l’USC. "Étant donné qu’il existe maintenant de meilleures approches pour les traitements de la Covid-19, l’identification précoce des patients pourrait réduire le temps d’hospitalisation”, ont indiqué les auteurs de l’étude.

Des informations à prendre toutefois avec quelques précautions sachant que bon nombre de personnes se révèlent être asymptomatiques ou développer des formes atypiques de la maladie.