Covid-19. Une nouvelle étude appuie la thèse d’une origine animale du Sars-CoV-2

·1 min de lecture

Trois virus prélevés sur des chauves-souris au Laos présentent des similitudes génétiques fortes avec celui responsable du Covid-19, dans une région clé du génome. L’étude doit toutefois encore être validée par la communauté scientifique.

“Une équipe de chercheurs laotiens et français a découvert un indice important sur l’évolution du virus responsable du Covid-19, en montrant que des virus de chauves-souris vivant au Laos présentent des similitudes importantes avec la souche pandémique”, rapporte le South China Morning Post (SCMP).

À lire aussi: Origine. Coronavirus : la fuite d’un labo est possible, mais toujours pas prouvée

Dans une étude préliminaire – pas encore relue par des scientifiques – mise en ligne le 17 septembre sur la plateforme Research Square, une vingtaine de chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’université nationale du Laos présentent les résultats d’une comparaison génomique entre le Sars-CoV-2 et trois autres coronavirus. Nommés BANAL-52, BANAL-103 et BANAL-236, ils ont été prélevés sur des chauves-souris du genre Rhinolophus, appelées aussi “fer à cheval”, dans des grottes du nord du pays.

Comparaison d’une séquence de la protéine Spike

Les chercheurs se sont notamment penchés sur le domaine de liaison au récepteur (receptor binding domain, RBD), une séquence génétique codant pour la partie de la protéine Spike du Sars-CoV-2 qui se fixe à un récepteur des

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles