Covid-19 : près de la moitié des personnes hospitalisées sont des cas légers ou asymptomatiques

·3 min de lecture
Aux États-Unis, 48% des patients hospitalisés avec le Covid-19 entre janvier et juin 2021 auraient été admis à l'hôpital pour une autre pathologie ou n'avaient qu'une forme légère de la maladie.

Une nouvelle étude américaine suggère que près de la moitié des personnes hospitalisées avec le Covid-19 sont des cas bénins ou asymptomatiques. Explications.

Aussi surprenant que cela puisse paraître, près de la moitié personnes hospitalisées avec Covid-19 seraient des cas bénins ou asymptomatiques. Des chercheurs de la Harvard Medical School ainsi que d'autres groupes de chercheurs américains se sont penchés sur les réelles raisons des hospitalisations des personnes ayant le Covid-19.

Si des patients sont admis parce qu'ils ont besoin d'une intubation, d'une intervention médicale approfondie ou de médicaments, cette étude relayée par The Atlantic nous fait savoir que d'autres sont hospitalisés sans aucun rapport avec le Covid-19 et découvrent qu'ils sont infectés uniquement parce qu'ils ont été testés lors de leur admission. 

Après avoir lu plusieurs centaines de dossiers pédiatriques pour chercher à savoir si les enfants avaient réellement besoin d'un traitement contre le coronavirus ou s'il y avait d'autres raisons d'admission, des chercheurs californiens avaient déjà noté au mois de mai que 40 à 45% des hospitalisations examinées concernaient des enfants hospitalisés pour une autre raison que le Covid-19. 

Plus d'hospitalisations avec Covid bénin depuis la vaccination

Les auteurs de l'article publié cette semaine ont quant à eux analysé les dossiers de près de 50 000 admissions dans 100 hôpitaux d'anciens combattants à travers le pays et vérifié si chaque patient avait besoin d'oxygène ou avait un niveau d'oxygène dans le sang inférieur à 94%, ce dernier critère étant basé sur la définition du "Covid sévère" des Instituts américains de la santé (NIH). Si l'une de ces conditions est remplie, les patients sont considérés comme ayant un Covid sévère et dans le cas contraire, le cas de Covid est considéré comme bénin ou asymptomatique.

À LIRE AUSSI >>> Covid-19 : Moderna développe un vaccin qui combine troisième dose et vaccin anti-grippal

De mars 2020 à début janvier 2021, avant la généralisation de la vaccination et l'arrivée du variant Delta, la proportion de patients atteints d'une maladie bénigne ou asymptomatique était de 36%. De mi-janvier à fin juin 2021, la proportion passe à 48%. L'étude suggère donc qu'environ la moitié des patients hospitalisés avec le Covid-19 lors de la première moitié de l'année 2021 ont été admis pour une autre raison ou n'avaient qu'une forme légère de la maladie. La proportion de patients vaccinés hospitalisés ayant une maladie bénigne ou asymptomatique est quant à elle de 57%. 

"Sous-estimé à quel point le vaccin améliore votre vie"

Selon les chercheurs, l'un des enseignements principaux de cette étude est que la vaccination est fortement liée avec une plus grande part de patients hospitalisés ayant un Covid bénin ou asymptomatique. "Il est sous-estimé à quel point le vaccin améliore votre vie, à quel point vous êtes susceptible d'être moins malade, même en cas d'hospitalisation", a déclaré Graham Snyder, directeur médical de la prévention des infections et de l'épidémiologie hospitalière à l'Université de Pittsburgh, interrogé par The Atlantic.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Je le crie avec force : la vaccination est une obligation"

L'une des limites de l'étude est que les 50 000 dossiers analysés viennent de patients admis dans des hôpitaux d'anciens combattants, une population pas représentative de la population américaine. Très peu de femmes et aucun enfant n'ont donc participé à cette étude, mais il est important de noter que ces résultats restent proches de ceux des deux études réalisées par des chercheurs californiens au mois de mai sur les admissions pédiatriques. Dans le même temps, cette étude montre que les décomptes des hospitalisations sont à analyser avec prudence, les chiffres des hospitalisations avec Covid-19 étant bien différentes des chiffres des hospitalisations à cause du Covid-19.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles