Covid-19 : les mesures barrière, efficaces contre la transmission

Les mesures barrière sont-elles efficaces ? Ont-elles réellement eu un impact sur le recul de la pandémie de Covid-19 dans de nombreux pays ? A ces questions, une équipe canadienne a répondu par l’affirmative après avoir mené une méta-analyse et une revue systématique de la littérature, publiée dans la revue The Lancet.

Plus précisément, les scientifiques ont analysé 172 études observationnelles et 44 études comparatives incluant 25 697 patients. Toutes portaient sur l’effet des mesures de prévention contre le SARS-CoV-2, le MERS ou le SRAS. Leur constat est net : ces mesures présentent un intérêt incontestable. Ainsi, une distanciation sociale d’un mètre est associée à un risque d’infection beaucoup plus faible. Dans le détail, à moins d’un mètre, le risque de transmission est de 12,8%, tandis qu’il tomberait à 2,6% si on se trouve plus loin les uns des autres. Une distanciation de deux mètres ou plus, quant à elle, est associée à un bénéfice encore plus important dans la réduction de la transmission virale.

Même constat pour l’utilisation des masques et des protections pour les yeux.

Malgré l’absence d’essais contrôlés randomisés sur ce sujet, les effets mesurés à l’occasion de ce travail sont si importants qu’ils fournissent déjà une information suffisante pour guider les décisions publiques.