Covid-19 : selon des scientifiques canadiens, un médicament pour chats "pourrait protéger les humains"

·2 min de lecture
Un médicament pour chats pour soigner le Covid-19 ? (Photo : Victoria Jones/PA Images via Getty Images) (PA Images via Getty Images)

D’après une étude menée par des chercheurs canadiens, le GC373 et le GC376, des médicaments utilisés pour traiter une infection spécifique aux félidés, présenteraient des résultats très intéressants pour ce qui est de soigner le Covid-19.

Alors que la pandémie de coronavirus reste d’actualité, la recherche de remèdes pouvant permettre de soigner le Covid-19 bat son plein, des scientifiques des quatre coins du monde travaillant actuellement sur cette question.

Avec des résultats parfois inattendus : il y a quelques jours, une étude néerlandaise mettait ainsi en évidence les bienfaits du lait maternel pour lutter contre le SARS-CoV-2. Et ce jeudi, ce sont des chercheurs canadiens qui ont ouvert une nouvelle piste en publiant dans la revue Nature les résultats prometteurs de leur recherche sur... des médicaments pour chats.

Du coronavirus félin au SARS-CoV-2

Appelés GC373 et GC376, ces assemblages de molécules sont utilisés depuis quelques années pour soigner la péritonite infectieuse féline, une maladie infectieuse dont le pronostic est presque toujours fatal, provoquée par un coronavirus spécifique aux félidés, le coronavirus entérique félin (FCoV).

L’action du GC376 et du GC373 est justement de bloquer une enzyme produite par le FCoV, l’empêchant ainsi de se reproduire. Au cours de l’étude, les scientifiques de l’Université de l’Alberta ont cependant découvert que ces médicaments avaient le même effet sur la réplication du SARS-CoV-2 (qui, rappelons-le, peut également être attrapé par les chats).

“Il est clair que ces médicaments doivent être rapidement testés chez l'homme”

Les résultats obtenus par les chercheurs, détaillés dans l’article publié dans Nature, sont particulièrement encourageants, notamment parce qu’aucun effet secondaire n’a été constaté. “Ce sont de puissants candidats médicaments pour le traitement des infections à coronavirus humain car ils ont déjà fait leurs preuves chez les animaux”, expliquent ainsi les auteurs de l’étude.

“Les travaux que nous avons menés définissent le cadre de leur utilisation dans les essais sur l'homme pour le traitement du Covid-19, poursuivent les chercheurs. Il est clair que ces médicaments doivent être rapidement testés pour le Covid-19 chez l'homme.”

Ce contenu peut également vous intéresser :