Covid-19 : les lésions au cerveau ressemblent à celles de la maladie d’Alzheimer

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Plusieurs symptômes neurologiques sont associés au Covid-19
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une étude montre que les lésions cérébrales causées par le coronavirus sont "similaires" à celles observées chez les patients touchés par la maladie d’Alzheimer et de Parkinson.

Maux de tête, délires ou confusions, perte de goût et d’odorat... Plusieurs symptômes neurologiques sont associés au Covid-19, en plus des symptômes respiratoires. Des chercheurs de l’Université de Stanford, aux États-Unis, ont voulu mieux comprendre comment le SARS-Cov-2 impacte le cerveau des patients et ont observé des lésions proches de maladies neurodégénératives. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la prestigieuse revue Nature.

Dr Christian Recchia : "Attention, je m’inquiète en tant que médecin, il y a une conséquence du Covid dont personne ne parle"

De troublantes similitudes

Les scientifiques ont analysé les tissus cérébraux de huit personnes décédées à la suite d’un Covid-19 sévère, et de ceux de 14 personnes décédées d'autres causes. Au total, ils ont planché sur "65 309 transcriptomes à noyau unique provenant de 30 échantillons de cortex frontal et de plexus choroïde". En comparant les résultats, ils ont découvert de troublantes similitudes entre les cerveaux de patients morts du Covid-19 et de ceux atteints de la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson.

Les scientifiques pointent notamment une inflammation des tissus et une circulation neuronale perturbée. "Le cerveau des patients décédés d'un Covid-19 sévère a montré des marqueurs moléculaires profonds de l'inflammation, même si ces patients n'avaient aucun signe clinique de déficience neurologique signalé", note le professeur Tony Wyss-Coray, un coauteur de l'étude. Et malgré l'inflammation sévère des tissus cérébraux, les patients morts du Covid-19 ne présentaient plus aucun signe de présence du coronavirus.

Une explication des symptômes du Covid long ?

L'inflammation persisterait donc longtemps après l'infection, même une fois guérie. "L'infection virale semble déclencher des réponses inflammatoires dans tout le corps qui peuvent provoquer une signalisation inflammatoire à travers la barrière hémato-encéphalique, qui à son tour peut déclencher une neuro-inflammation du cerveau", explique le Pr Wyss-Coray.

Environ un tiers des patients du Covid-19 hospitalisés ont signalé des symptômes neurologiques, tels que des oublis, des difficultés de concentration et des signes de dépression, précise le chercheur. Ces mêmes symptômes ont également été identifiés chez des malades plutôt jeunes et qui n’avaient pas de forme grave. Selon le chercheur, il est "probable" que de nombreux patients du Covid-19 "qui signalent ou présentent des problèmes neurologiques présentent ces marqueurs neuro-inflammatoires vus chez les personnes que nous avons examinées et qui sont mortes de la maladie".

Les résultats de l’étude pourraient expliquer le brouillard cérébral, la fatigue et les autres symptômes neurologiques observés avec le Covid long.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles