Covid-19: Karim, le patient filmé en réanimation à Montreuil, est mort

·2 min de lecture

COVID-19 - Non vacciné, il avait exprimé ses remords devant les caméras et avait promis qu’il irait se faire vacciner s’il s’en sortait. Karim, sous oxygène et placé en réanimation, est décédé du Covid-19 le 20 décembre, a révélé ce lundi 3 janvier Checknews, confirmant une information du magazine Infos Lilas.

Abdelkrim Azzaoui, surnommé Karim, “nous a quittés le 20 décembre à l’âge de 48 ans. Né le 9 février 1973 à Oran, il travaillait à la mairie des Lilas depuis janvier 2002. Après avoir débuté au CCAS, il occupait le poste de magasinier, au service entretien et restauration scolaire depuis 17 ans. Très serviable, toujours positif, il avait le sens du service public et était très apprécié par ses collègues pour qui sa disparition est un grand choc”, est-il écrit dans le magazine de la ville daté de janvier 2022.

“Ces conneries qu’on entend sur YouTube”

Quelques jours auparavant, Karim avait été interviewé par l’AFP alors qu’il était en réanimation à l’hôpital André-Grégoire de Montreuil, en Seine-Saint-Denis. Sa femme, contaminée avant lui, n’était pas vaccinée, ni ses enfants, une fille de 16 ans et des jumeaux de 13 ans.

“C’est la peur du vaccin qui m’a fait ça, avec tout ce qu’on entend, comme quoi il peut y avoir des répercussions derrière”, avait-il reconnu. Malade, il dénonçait “ces conneries qu’on entend sur YouTube, la théorie du complot. Faut gommer tout ça, faut que les gens se réveillent un peu”.

En France, plus de 5 millions de personnes ne sont pas vaccinées contre le Covid-19. Le pays est pourtant entré dans sa cinquième vague et le variant Omicron frappe de plein fouet. Face à cette situation, le ministre de la Santé Olivier Véran a prévenu les non-vaccinés: “Il y a peu de chances que vous passiez entre les gouttes, la circulation du virus est trop forte, et les personnes les plus enclines à attraper le virus sont celles qui ne sont pas vaccinées.”

À voir également sur Le HuffPost: Covid: 2 Français positifs chaque seconde, “10% de la population” cas contact, alerte Veran

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles