Covid-19 : une hospitalisation pourrait faire vieillir le cerveau de 20 ans

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
RUNSTUDIO via Getty Images
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Des scientifiques britanniques ont testé les fonctions cognitives de patients hospitalisés du Covid-19. Les résultats sont surprenants.

Le Covid-19 a de graves conséquences sur le cerveau. C’est ce qu’il ressort d’une étude menée par des chercheurs de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni. Ils ont constaté que six mois après avoir contracté la maladie, le déclin cognitif était similaire à 20 ans de vieillissement et correspondait à une perte de 10 points de QI. D’après eux, certains patients pourraient ne jamais retrouver leurs capacités.

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont testé les capacités cognitives de 46 patients âgés d’en moyenne 51 ans. Tous ont été hospitalisés à la suite du coronavirus en 2020. Un tiers avait été placé sous respirateur. Ils ont subi une série de tests de mémoire, d'attention et de raisonnement six mois après leur maladie. Les chercheurs ont comparé leurs résultats à ceux de 66 008 personnes en bonne santé.

Un "brouillard cérébral"

Globalement, les patients du Covid étaient en moyenne moins précis et avaient des temps de réponse plus lents que le groupe témoin. Les survivants du Covid-19 ont obtenu des résultats particulièrement médiocres dans les tâches dans lesquelles ils devaient trouver des mots appropriés pour un problème appelé "analogies verbales". Les auteurs ont comparé ces difficultés au "brouillard cérébral" signalé par les personnes touchées par le Covid.

Les résultats ont également montré que les patients qui avaient été placés sous respirateur ont obtenu les pires résultats aux tests, indiquant que la gravité de la maladie est un facteur déterminant du déclin cognitif. Alors que les patients avaient montré une amélioration cognitive "progressive" 10 mois après leur maladie, "il est très possible que certaines de ces personnes ne se rétablissent jamais complètement", souligne le professeur David Menon, un auteur de l'étude publiée dans la revue eClinicalMedicine.

VIDÉO - La Chine fidèle à sa politique "zéro Covid" : Shangaï confinée et épuisée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles