Qui sont les 100 000 personnes décédées du Covid-19 en France ?

·4 min de lecture
Depuis le 14 février 2020 et la première victime du Covid-19 sur le territoire français, plus de 100 000 personnes ont trouvé la mort après avoir contracté le virus.

Ce jeudi 15 avril, la France vient de dépasser la triste barre des 100 000 personnes mortes du Covid-19. Âge, sexe, comorbidités, régions les plus touchées... Le point sur le profil des personnes décédées. 

Le 14 février 2020, la France enregistrait son premier décès officiel lié au Covid-19 sur son territoire. Il s'agissait d'un touriste chinois de 80 ans arrivé moins d'un mois plus tôt sur le territoire. 14 mois plus tard, 100 073 personnes sont décédées de cette même maladie. Des statistiques qui font de la France le 8e pays le plus endeuillés du monde derrière les États-Unis, le Brésil, le Mexique, l'Inde, la Grande-Bretagne, l'Italie et la Russie. Avec 100 000 morts pour 67 millions d'habitants, c'est 0,15% de la population française qui est décédée de suites de la maladie.

Morts à l'hôpital

Parmi les 100 000 personnes décédées du Covid-19 en France, 73 928 le sont à l'hôpital et 26 145 en Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et autres établissements sociaux et médicosociaux (ESMS), selon les données de Santé publique France.

Les hommes plus touchés

Sur les quelque 43 000 certificats de décès rédigés par voie électronique, 55% sont des hommes et 45% des femmes. Alors qu'ils représentent 48% de la population en France, les hommes représentent 58% des décès à l'hôpital.

Selon une étude réalisée par le groupement d’intérêt scientifique (GIS) Epi-Phare et publiée sur le site de l'Assurance maladie au début du mois de février 2021, les hommes sont plus à risque de décès pour le Covid-19 que les femmes. Ce risque serait multiplié par 2,1.

93% avaient plus de 65 ans

Cette même étude révèle que par rapport aux 40-44 ans, le risque de décès est multiplié par 12 chez les 60-64 ans, par 30 chez les 70-74 ans, par 100 chez les 80-84 ans et par presque 300 chez les 90 ans et plus.

Vidéo - Naiza Savignat, étudiante infirmière : "J’ai subi un état de stress post-traumatique. J’avais des flashs, je voyais les gens autour de moi par terre, décédés"

Depuis le début de la pandémie, 78% des décès concernent les plus de 75 ans, 15% les 65-74 ans, 7% les 45-64 ans, 1% les 15-44 ans et un pourcentage proche de 0 pour les moins de 15 ans. Selon les données de Santé publique France, 12 personnes de moins de 20 ans ont succombé à la maladie, dont 4 enfants de moins de 10 ans.

Les deux tiers avaient une comorbidité existante

Parmi les patients décédés du Covid-19 recensés par certificat électronique, 65% avaient des comorbidités existantes et 35% n'en avaient pas. Les comorbidités les plus liées aux décès sont les pathologies cardiaques (35%), l'hypertension artérielle (22%), le diabète (16%), les pathologies respiratoires (13%), les pathologies rénales (13%), les pathologies neurologiques (9%), l'obésité (6%) et l'immunodéficience (2%).

L'Île-de-France la plus meurtrie

L'épidémie frappe le territoire de manière inégale. Certaines régions sont beaucoup plus touchées que d'autres et ont donc enregistré beaucoup plus de décès. C'est en Île-de-France que le plus de personnes ont succombé au Covid-19, puisque 17 869 personnes sont décédées dans les hôpitaux, soit près de 25% des décès. Derrière, se trouvent l'Auvergne Rhônes-Alpes avec 10 461 morts, puis le Grand-Est (9 266) et les Hauts-de-France (7 869). On retrouve ensuite la Bourgogne-Franche-Comté (4 338), l'Occitanie (3 906), la Nouvelle Aquitaine (3 322), la Normandie (2 830), les Pays de la Loire (2 392), le Centre-Val de Loire (2 354), le Bretagne (1 403), les DOM (642) et la Corse (180).

Si l'on rapporte le nombre de morts par rapport à la population, c'est le Grand-Est qui est le plus meurtri avec 168 morts pour 100 000 habitants, devant la Bourgogne-Franche-Comté (155 morts pour 100 000 habitants) et l'Île-de-France (145). 

À noter que tous ces chiffres détaillés concernent les personnes décédées dans les hôpitaux, le décompte officiel ne permettant pour l’instant pas de connaître l'âge, le sexe, ni même la région des morts du Covid-19 en Ehpad et ESMS. 

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles