Covid-19 : la France aurait passé le pic de la troisième vague

Source AFP
·1 min de lecture
285 malades du Covid sont décédés dans les dernières 24 heures, pour un total de plus de 102 000 morts en France depuis le début de l'épidémie.
285 malades du Covid sont décédés dans les dernières 24 heures, pour un total de plus de 102 000 morts en France depuis le début de l'épidémie.

La France commence à entrevoir le bout du tunnel. Lors de sa conférence de presse, jeudi 22 avril, Jean Castex l'a affirmé : « le pic de la troisième vague de l'épidémie semble derrière nous ». Le Premier ministre s'est félicité que « la situation sanitaire s'améliore », observant « une baisse réelle de la circulation virale depuis dix jours ». Les simulations de l'Institut Pasteur laissent penser que la France a également atteint « le haut de la vague des hospitalisations » et « nous pouvons espérer le début d'un reflux d'ici quelques jours », a-t-il ajouté.

Le nombre de cas quotidiens a baissé de 17 % en une semaine pour être ramené à un peu plus de 30 000 par jour, une décrue qui « concerne près de 80 % des départements », a-t-il dit. Elle est plus marquée en Île-de-France, Hauts de France, et Alpes-Maritimes, où l'épidémie était repartie plus rapidement et où ont été prises des mesures de restrictions anticipées, dès le 20 mars.

7 600 personnes en soins critiques dans les hôpitaux

Mais le niveau de circulation virale reste élevé dans une très large partie du pays, avec 15 départements qui affichent un taux d'incidence de plus de 400 pour 100 000 habitants et 30 autres départements entre 300 et 400, a-t-il averti. « Nous devons donc rester lucides sur la situation et pleinement mobilisés pour poursuivre nos efforts », a ajouté le Premier ministre.

À LIRE AUSSIComment le gouvernement veut débrancher le « quoi qu'il en coûte »

Dans les hôpitaux, près de 7 600 [...] Lire la suite