Covid-19 : Eric Ciotti appelle à la généralisation des masques FFP2

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le débuté LR Eric Ciotti a appelé dimanche à "la généralisation des masques FFP2".

Eric Ciotti , finaliste de la primaire des Républicains et soutien de Valérie Pécresse, a appelé dimanche à "la généralisation des masques FFP2", qui "protègent plus" face au Covid-19 et dont il a déploré le manque de stocks. "J'appelle à la généralisation du FFP2", a-t-il déclaré dans "Le Grand jury RTL/LCI/Le Figaro", regrettant un "manque d'anticipation" du gouvernement: "Aujourd'hui nous n'avons pas les stocks, la production en France a chuté de 90% (par rapport à fin 2020, face à la concurrence asiatique, NDLR)".

"On va y venir, j'en prends le pari, parce que ce masque protège plus et que d'autres pays, comme l'Autriche et l'Italie, y sont venus", a ajouté le député des Alpes-Maritimes.

Il votera pour le pass vaccinal

Le FFP2 "coûte 10 fois plus cher (en réalité jusqu'à six fois plus qu'un masque chirurgical, NDLR), mais il protège 100 fois plus", a plaidé Eric Ciotti, en référence à la filtration de l'air vers l'intérieur et vers l'extérieur de ce type de masque, et à son herméticité.

Selon lui, "c'est à l'Etat de doter en masques FFP2 les publics vulnérables, les personnels de santé et les personnels publics comme les enseignants".

Eric Ciotti a par ailleurs affirmé qu'il "voterai(t) pour le pass vaccinal" qui est examiné à l'Assemblée nationale lundi: "Moi je crois au vaccin, qui nous protège, je m'érige avec beaucoup de force contre les théories complotistes". "Je suis contre l'obligation vaccinale mais pour la responsabilisation", "il faut aller vers les cinq millions de personnes qui ne sont pas vaccinées" pour les convaincre, a-t-il estimé.

M. Ciotti a affirmé que la droite "aurait fait mieux" que le gouvernement face à la pandémie: "Sous la présidence de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy, nous avions des(...)

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - Marine Le Pen : "Arnaud Montebourg, quand il fait ça, je me dis que c’est un garçon qui pourrait avoir sa place"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles