Covid-19 : quelles sont les différences entre les vaccins Pfizer et Moderna ?

Maxime Poul
·2 min de lecture
Après Pfizer/ BioNtech, Moderna a annoncé avoir développé un vaccin à ARN messager très efficace contre le Covid-19.
Après Pfizer/ BioNtech, Moderna a annoncé avoir développé un vaccin à ARN messager très efficace contre le Covid-19.

Après le duo Pfizer/ BioNtech la semaine dernière, la société de biotechnologie Moderna a également annoncé avoir développé un vaccin très efficace contre le Covid-19.

Une bonne nouvelle n’arrive jamais seule. Après l’annonce la semaine dernière du laboratoire américain Pfizer et de l’Allemand BioNtech concernant leur candidat-vaccin efficace à 90% contre le SARS-CoV-2, c’est au tour de la société de biotechnologie Moderna d’en faire autant. La société américaine qui a pour patron le Français Stéphane Bancel a même avancé une efficacité à 94,5% et fait donc mieux que son concurrent.

Les deux vaccins ont en commun d’être à ARN messager, il s’agit donc d’une molécule qui dit à nos cellules ce qu’il faut fabriquer. Inutile donc de cultiver un pathogène en laboratoire, ce sont nos cellules qui s’en chargent et il n’y a donc pas besoin de cellules ou d’œufs de poule fécondés comme pour le vaccin de la grippe. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’ils sont produits plus facilement, plus rapidement et en plus grande quantité. S’ils ont en commun cette technologie, les deux vaccins se distinguent en revanche par d’autres caractéristiques.

Pas la même conservation

Les vaccins à ARN ont la particularité de devoir être stockés à très basse température en raison de la fragilité de l’ARN. Le candidat-vaccin de Pfizer, le BNT162b2, doit par exemple être conservé à -70°C, soit une température bien plus basse que les congélateurs standards, puis 5 jours dans un réfrigérateur ordinaire avant son utilisation. Celui de Moderna, le mRNA1273, a quant à lui besoin d’être conservé à -20°C, puis entre 2 et 8°C pendant 30 jours et reste stable environ 12 heures à l’air libre. Comme pour l’efficacité, avantage au mRNA1273 pour la conservation qui peut s’effectuer dans un réfrigérateur classique.

Un dosage différent

Selon Les Echos, d’après les résultats intermédiaires des essais cliniques, la tolérance serait en revanche légèrement moins élevée chez Moderna. Si les deux vaccins nécessitent deux doses par personne, le dosage n’est pas le même. BioNTech et Pfizer ont opté pour un dosage à 30 µg, contre 100µg chez Moderna.

Tout comme Pfizer, Moderna prévoit de demander à l’Agence américaine des médicaments (FDA) une autorisation de mise sur le marché dans les prochaines semaines aux États-Unis. La biotech installée à Cambridge (Massachusetts) peut produire 20 millions de doses pour la fin 2020 et entre 500 millions et un milliard de doses en 2021, contre 100 millions d’ici fin 2020 et 1,3 milliard en 2021 pour le duo Pfizer/ BioNtech.

Ce contenu peut également vous intéresser :