Covid-19 : des médecins déconseillent le sport intensif après la vaccination

·3 min de lecture
Après plusieurs cas de problèmes cardiaques survenus chez des sportifs suite à l'injection du vaccin contre le Covid-19, plusieurs médecins belges appellent à la prudence.

Après plusieurs cas de problèmes cardiaques survenus chez des cyclistes belges après une injection de vaccin contre le Covid-19, plusieurs médecins et cardiologues appellent à la prudence. 

"Nous vous recommandons ne pas faire d'effort physique pendant au moins une semaine après chaque injection". Des médecins et cardiologues belges appellent à la prudence après que trois jeunes cyclistes se sont retrouvés à l'hôpital à cause des problèmes cardiaques après avoir reçu leur injection d'un vaccin contre le Covid-19. Les trois coureurs, âgés de 15 à 17 ans ont ressenti ces problèmes cardiaques après une course pour l'un un lors d'un entrainement pour les deux autres.

L'un d'entre eux a ressenti une douleur sur le côté gauche de la poitrine en pleine compétition, deux jours après avoir reçu la première injection du vaccin de Pfizer. Arrivé à l'hôpital, il a appris qu'il s'agissait d'une inflammation du muscle cardiaque, indique le média flamand Het Laatste Nieuws. Ce sont "des cas rares, mais nous en connaissons déjà trois", prévient Kris Van der Mieren, médecin à la fédération belge de cyclisme qui précise que son téléphone ne cesse de sonner depuis ces incidents. Des cas similaires ont été relevés chez deux joggeurs âgés de 45 et 50 ans qui ont reçu le vaccin de Pfizer, indique également la RTBF

"Allez-y doucement"

Au mois de juillet, l'agence des médicaments avait déjà informé les médecins des risques de développer une myocardite, une inflammation du muscle cardiaque, ou une péricardite, c'est-à-dire une inflammation de la membrane qui entoure le cœur, dans les 14 jours suivant la vaccination. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait indiqué qu'il existe un lien "probable" entre des cas de myocardite et de péricardite et l'injection de vaccins contre le Covid à ARN message, tout en précisant que les avantages de ces sérums l'emportent sur les risques.

Un phénomène pas étonnant, comme l'explique Marc Francaux, médecin du sport à l’UCLouvain, à la RTBF : "Personnellement je n’ai pas rencontré de cas similaires mais ce n’est pas étonnant car un vaccin induit inévitablement une réponse immunitaire, c’est le but recherché, et cette réaction s’accompagne généralement d’un épisode inflammatoire, le plus souvent léger, cela se limite à une poussée de fièvre, mais il ne faut pas le négliger. Voilà pourquoi il est conseillé de se faire vacciner mais de suspendre les activités sportives dans la semaine qui suit pour éviter tout problème. Cela relève du bon sens mais il faut le rappeler. On a connu des cyclistes professionnels qui se faisaient vacciner entre deux courses, c’est risqué."

À LIRE AUSSI >> Covid-19 : le vaccin Moderna serait plus efficace que le Pfizer contre le variant Delta

Également cité par la RTBF, Guido Claessen, cardiologue à l’hôpital universitaire de Louvain, appelle quant à lui tout le monde à la prudence : "N'importe qui peut être touché par une infection du muscle cardiaque, même des non-sportifs. Mais en faisant du sport, vous allez exercer une pression supplémentaire sur le muscle. Il est dès lors sage de prendre un peu de repos et d'éviter les efforts inutiles au moins pendant une semaine, même deux si possible, surtout après la deuxième dose de vaccin. Le sport n'est pas à bannir complètement, mais ne prévoyez pas de compétition ou de grands défis, allez-y doucement."

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles