Covid-19 : de plus en plus de bébés et jeunes enfants hospitalisés en France, les parents alertent

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Premature newborn baby girl in the hospital incubator after c-section in 33 week
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Plus de 300 enfants de moins de 10 ans positifs au coronavirus sont hospitalisés en France, dont une soixantaine se trouvent en réanimation.

Faut-il s’inquiéter de la hausse des hospitalisations des bébés et jeunes enfants positifs au Covid-19 ? Le grand hôpital de Bordeaux en a accueilli "une dizaine en quelques heures" lundi matin, rapporte Le Parisien (article payant). "C’est assez rare en si peu de temps pour être souligné", souligne Brigitte Llanas, la cheffe du pôle pédiatrie du CHU, dans les colonnes du quotidien.

La barre des 300 enfants de moins de 10 ans positifs au Covid-19 hospitalisés a été franchie il y a une semaine. Une centaine de cas seulement avaient été recensés lors des deux premières vagues. Près de 60 petits sont en soins critiques, comprenant la réanimation et les soins intensifs. La "nette augmentation" du nombre de cas est "surtout marquée chez les enfants de moins de deux ans", précise Santé publique France.

VIDÉO - Dr Paul Guerby : "Une femme enceinte infectée par le Covid-19 présente deux risques majeurs pour son bébé"

"Les bébés Covid, c’est rare, mais ce malheur peut arriver"

Certains bambins attrapent le Covid dès le plus jeune âge. C’est le cas de Léa-Rose qui est en réanimation à 3 mois. "Les bébés Covid, c’est rare, mais ce malheur peut arriver, veut alerter son père Eddy Lacrosse cité par Le Parisien, ça nous a choqués, on n’en revenait pas." 

Un autre bébé de seulement 18 jours a également été hospitalisé en Auvergne-Rhône-Alpes. "Les médecins ne pensaient pas avoir affaire au Covid car il n’y a encore jamais eu de cas de bébé positif à Roanne. Ils ont fait beaucoup de recherches pour trouver ce qu’il avait", raconte son père au Progrès. Si son bébé est tiré d’affaire, le jeune papa souhaite faire passer un message : "On nous a rabâché que les enfants ne risquaient rien. Et pourtant, il faut faire attention à eux autant qu’on le fait pour les adultes."

Le vaccin contre les formes graves

"Omicron n’est pas plus sévère pour les enfants, les formes graves restent exceptionnelles", précise le Pr Olivier Brissaud, responsable de l'unité de réanimation néonatale et pédiatrique au CHU de Bordeaux. Le variant, plus contagieux, touche davantage les personnes non-vaccinées, et donc a fortiori les enfants.

La vaccination des 5-11 ans est ouverte en France depuis le 22 décembre. Outre le bénéfice collectif, "le vaccin protège (les enfants) non seulement des formes graves de Covid mais aussi de la survenue de PIMS", souligne le Dr Brissaud. Ce syndrome inflammatoire se manifeste par des diarrhées, de la fièvre et une fatigue persistante. En France, 781 cas de PIMS ont été signalés par les pédiatres à Santé publique France entre le 2 mars 2020 et le 21 novembre 2021. Pour 702 d'entre eux, le lien avec un Covid-19 était possible, probable ou confirmé.

VIDÉO - Vaccination contre le Covid-19 en Europe : les enfants entre 5 et 11 ans aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles