Covid-19. Le CoronaVac chinois examiné par l’Agence européenne des médicaments

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

L’Agence européenne des médicaments a annoncé ce mardi 4 mai examiner le produit du laboratoire chinois Sinovac. Utilisé en Chine, en Indonésie ou encore au Brésil, son efficacité est pour l’instant jugée inférieure à celle d’autres formules disponibles.

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a lancé une “procédure d’examen continu” du vaccin contre le Covid-19 fabriqué par l’entreprise chinoise Sinovac. Une première étape nécessaire avant une éventuelle autorisation dans l’Union européenne, où seulement quatre vaccins sont pour l’instant approuvés.

“Cette procédure permet aux autorités européennes d’évaluer les données au fur et à mesure qu’elles sont disponibles, jusqu’à ce qu’il y ait suffisamment d’éléments pour déposer une demande officielle d’autorisation de mise sur le marché”, explique Politico Europe, qui précise que la date de fin de la démarche n’a pas encore été rendue publique. Dans un communiqué, l’EMA explique quant à elle que plusieurs “études suggèrent que le vaccin déclenche la production d’anticorps qui visent le Sars-CoV-2, le virus qui provoque le Covid-19, et pourraient contribuer à protéger contre la maladie”. L’objectif est donc de déterminer si “les bénéfices l’emportent sur les risques”.

À lire aussi: Pandémie. La Chine rebondit en Amérique latine avec sa “diplomatie des vaccins”

Le produit parfois appelé “CoronaVac” est le premier vaccin chinois examiné par l’instance européenne. Il a été produit grâce à un procédé “plus traditionnel” que celui employé par les vaccins à ARN messager comme ceux de Pfizer ou Moderna,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :