Publicité

Covid-19 : la Chine connaissait la séquence du coronavirus bien avant sa publication

Une enquête du Congrès américain a mis en évidence que des chercheurs chinois ont tenté de mettre en ligne la séquence génétique du coronavirus bien avant que la Chine la révèle officiellement.

Zoonose au marché de Wuhan ou fuite de laboratoire : l’origine de la pandémie de Covid-19 reste (et peut-être restera à tout jamais) un mystère, malgré les enquêtes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les études indépendantes.

Un nouvel élément vient jeter encore plus d’ombre sur le sujet. Une enquête du Congrès américain a dévoilé que des chercheurs chinois connaissaient l’identité du coronavirus responsable du Covid bien avant la date à laquelle sa séquence a été envoyée officiellement par le gouvernement chinois à l’OMS, le 10 janvier 2020. Confirmant ainsi des rumeurs de longue date suggérant que la Chine a tenté de cacher l’existence du virus au début de l’épidémie.

Un téléchargement inachevé

En effet, dès février 2020, le média chinois Caixin global avait dénoncé que le coronavirus avait été séquencé par des chercheurs d’un laboratoire privé à Canton (ou Guangzhou, au sud de la Chine) le 27 décembre 2019, à partir d’échantillons de fluide pulmonaire issus d’un livreur de 65 ans travaillant au marché de Wuhan. Des échantillons auraient été envoyés par des médecins à Wuhan à plusieurs laboratoires de séquençage, dont celui de Canton.

Trois jours plus tard (le 30 décembre 2019), l’ophtalmologue Li Wenliang alertait ses étudiants à travers un réseau social (WeChat) que plusieurs personnes infectées par un coronavirus au marché de Wuhan avaient été admises à son hôpital. Son message a fuité et les autorités l’ont puni pour répandre des rumeurs, avant de mourir cinq semaines après, victime du Covid.

Cependant, les autorités chinoises parlaient encore d’une maladie infectieuse non identifiée. Et à partir du 3 janvier, la Commission de santé chinoise (la plus haute autorité de santé dans le pays) aurait interdit toute publication de résultats de séquençage du nouveau virus, selon le média chinois.

Toutefois, l'un de ces séquençages a été rendu public avant cette interdiction. L’enquête de la Commission d’énergie et commerce du Congrès américain (publiée[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi