Covid-19 : le brossage des dents, efficace pour lutter contre le virus ?

Johanna Amselem
·3 min de lecture
African American Girl Brushing Teeth With Toothbrush Looking In Mirror In Bathroom. Dental Care Concept. Panorama, Selective Focus
African American Girl Brushing Teeth With Toothbrush Looking In Mirror In Bathroom. Dental Care Concept. Panorama, Selective Focus

Le professeur Martin Addy, de l'Université de Bristol, rapporte que le dentifrice contient les mêmes produits antibactériens que le gel utilisé pour les mains. Un rempart contre le virus ?

Et s’il existait une solution pour lutter contre le Covid-19… dans votre salle de bain ? Pour tenter de limiter la propagation du virus, toutes les solutions sont bonnes, même les plus inattendues. Depuis le début de l’épidémie, les spécialistes recommandent de se laver les mains plusieurs fois par jour, de respecter les règles de distanciation et de porter un masque de protection pour se protéger du virus.

Selon certains dentistes, une autre solution pourrait permettre de lutter contre le virus. En effet, des spécialistes de la santé bucco-dentaire assurent que se brosser les dents à chaque fois que l’on quitte la maison permettrait de lutter contre le Covid-19. Et les spécialistes avancent une hypothèse pour justifier cette corrélation. En effet, ils assurent que la plupart des dentifrices et des bains de bouche contiennent des détergents dont les qualités antivirales sont similaires à celles des désinfectants pour les mains.

Cité par The Independant, le professeur Martin Addy, professeur de médecine dentaire à l'Université de Bristol, estime que se brosser les dents chaque fois que l’on quitte son domicile aiderait à lutter contre le Covid-19. Selon lui, comme le virus se propage via la salive et les gouttelettes expulsées lors de la toux, l’utilisation du dentifrice peut permettre de tuer les germes avant même qu’ils ne sortent de la bouche. “Le dentifrice contient les mêmes détergents que ceux que l'on trouve dans les gels de lavage des mains. L'action antimicrobienne du dentifrice dans la bouche persiste pendant trois à cinq heures et réduirait ainsi la charge virale dans la salive ou l'infection par des virus entrant dans la bouche”, a expliqué le Pr Martin Addy cité par le Telegraph. Et d’ajouter ensuite : “Le moment du brossage des dents doit être ciblé lorsqu'ils sont sur le point de sortir de chez eux pour faire de l'exercice ou faire du shopping. Idéalement, la fréquence de brossage des dents devrait être augmentée”.

Une efficacité limitée

Selon Michael Lewis, professeur de médecine bucco-dentaire à Cardiff, “la recherche a démontré qu'une mauvaise hygiène bucco-dentaire représentait un facteur important qui pourrait influencer la survenue d'une infection respiratoire”. Pour le moment, ce lien n’a pas été prouvé ni approuvé par des organismes de santé officiels ni par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). S'adressant à The Independent, Paul Hunter, professeur de médecine à l'Université d'East Anglia, a déclaré que la théorie serait difficile à vérifier. “Je pense qu'il serait très difficile de prouver que le brossage régulier des dents protège ou non du Covid-19 (et je doute personnellement que cela ait un effet utile)”, a déclaré Paul Hunter, professeur de médecine à l'Université d'East Anglia.

Si pour lui, le brossage des dents est toujours une bonne idée, il doute que cela puisse protéger contre le Covid-19. Il ajoute : “Bien que je ne puisse pas dire avec certitude qu'il n'y aurait aucun effet, je ne pense pas que le brossage des dents fasse autant de différence. Premièrement, les gouttelettes peuvent infecter et infectent par le nez et peuvent être inhalées directement à l'arrière de la gorge et plus profondément dans les voies respiratoires, de sorte qu'une désinfection résiduelle autour des dents est très peu susceptible d'avoir beaucoup, voire aucun avantage”. Avant de conclure : “L'autre problème est que les virus sont des agents pathogènes intracellulaires et qu'une fois introduits dans une cellule, ils sont protégés de toute désinfection de surface, de sorte que tout désinfectant devrait tuer un virus très rapidement avant que le virus ne soit introduit dans une cellule”.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :