Publicité

Covid-19: Boris Johnson présente ses excuses aux familles des victimes "pour la douleur et les pertes"

Boris Johnson de nouveau au centre de toutes les critiques. Ce mercredi, l'ancien Premier ministre britannique, interrogé lors d'une audience très attendue dans l'enquête publique sur la pandémie de Covid, a présenté ses excuses aux familles des victimes du coronavirus "pour la douleur et les pertes."

"Je suis profondément désolé pour la douleur, les pertes et la souffrance" de ces victimes et leur famille, a-t-il dit, alors que la maladie a tué 232.000 personnes au Royaume-Uni.

Lors des premières minutes de cette nouvelle audition, l'ancien responsable politique a également tenu à remercier "les centaines de milliers de travailleurs de la santé et à de nombreux autres fonctionnaires, personnes de tous horizons" qui ont œuvré au plus fort des contaminations.

Après avoir de nouveau admis avoir "incontestablement commis des erreurs", Boris Johnson souligne "qu'avec du recul", il "peut voir qu'il aurait dû faire les choses différemment. Mais à l'époque, nous avions le sentiment de faire de notre mieux."

"Nous avons une population âgée, extrêmement âgée. Nous souffrons malheureusement de nombreuses comorbidités liées au Covid et nous sommes un pays très densément peuplé, le deuxième pays le plus densément peuplé d’Europe, et cela n’a pas aidé", justifie-t-il encore.

Questions et critiques

Depuis le début des audiences en juin dernier, ces collaborateurs, dont plusieurs conseillers et scientifiques, ont décrit un Premier ministre dépassé, indécis, peu soucieux des victimes lorsque la pandémie a éclaté début 2020, et un gouvernement divisé et chaotique.

Boris Johnson a-t-il pris trop de temps pour imposer un premier confinement fin mars 2020? Avait-il pris la mesure de la pandémie? Comprenait-il les données scientifiques? Etait-il indifférent aux victimes et notamment aux personnes âgées? Ces questions doivent être débattues au cours de la journée.

Article original publié sur BFMTV.com