Selon une étude, boire du vin réduirait le risque d’infection au Covid-19

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Ceux qui boivent du vin rouge ont entre 10 et 17% de risque en moins de contracter le Covid-19. (Getty Images/iStockphoto). (Getty Images/iStockphoto)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Des scientifiques ont découvert un lien entre la consommation de vin rouge et la contamination au Covid-19. Explications.

En Chine, des chercheurs de l’hôpital Shenzhen Kangning ont trouvé un moyen inattendu de prévenir la contamination au Covid-19. Ils ont découvert qu’une consommation de vin pourrait limiter le risque d’infection.

Pour parvenir à cette conclusion, ils ont analysé les données de 473 957 personnes et ont mis en lien la consommation d’alcool et les cas d’infection au Covid-19. "Les effets indésirables de la consommation d'alcool ont été largement documentés. Les relations observées entre la consommation d'alcool et les maladies sont souvent non linéaires, une consommation d'alcool faible à modérée étant protectrice et une forte consommation d'alcool étant nocive", note l'étude.

Ainsi, les chercheurs ont constaté que ceux qui buvaient du vin rouge avaient entre 10 et 17 % de risque en moins de contracter le Covid-19. Pour ceux qui préfèrent le vin blanc et le champagne, le risque était diminué de 7 à 8 %.

Attention à la bière

Tous les alcools n’ont pas le même effet sur le Covid-19. À l’inverse le cidre et la bière sont deux boissons qui semblent augmenter le risque d’infection au Covid-19 par rapport à ceux qui ne boivent pas d’alcool. Les adeptes de ces boissons auraient jusqu’à 28 % de risque en plus d’être touchés par le virus.

Cette différence entre les boissons alcoolisées semble conférer un avantage au vin rouge. Une corrélation qui pourrait être attribuée aux polyphénols et à leurs propriétés antioxydantes. "Le vin rouge offre des avantages supplémentaires aux autres boissons alcoolisées, probablement en raison de sa teneur plus élevée en polyphénols, en diminuant la pression artérielle", souligne l’étude. Elle précise également que les polyphénols aident à "réduire l'inflammation et l'adhésion cellulaire et activer les protéines qui empêchent la mort cellulaire". Ces conclusions ont été publiées dans la revue Frontiers of Nutrition. Évidemment, cela ne constitue pas un moyen efficace de prévenir une infection au Covid-19. Il est primordial de continuer à respecter les gestes barrières (port du masque, lavage des mains, distanciation sociale, etc).

VIDÉO - Coronavirus : Un vaccin nasal pour en finir avec la pandémie?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles