Covid-19 : la Belgique va interdire les voyages non essentiels à l’étranger

Source AFP
·1 min de lecture
La Belgique, qui compte 11,5 millions d'habitants, est un des États européens les plus durement frappés par la pandémie.
La Belgique, qui compte 11,5 millions d'habitants, est un des États européens les plus durement frappés par la pandémie.

La Belgique a décidé d'interdire à sa population les voyages non essentiels hors des frontières à compter du mercredi 27 janvier 2021 et jusqu'au 1er mars, a déclaré, vendredi 22 janvier, à l'Agence France-Presse une source gouvernementale confirmant des informations des médias belges. Cette décision vise à endiguer la propagation du coronavirus et des variants récemment apparus. Sont interdits « ?les voyages de loisirs ou d'agrément, il y aura des contrôles aux frontières avec des amendes? », a précisé à la chaîne de télévision RTBF un autre dirigeant, Elio Di Rupo, le président de la Région wallonne. Les travailleurs frontaliers ne sont pas concernés.

« Nous n'allons pas construire un mur autour de la Belgique, nous pouvons aller dans d'autres pays, mais uniquement pour des raisons essentielles », a déclaré en début de soirée le Premier ministre Alexander De Croo. Le dirigeant libéral flamand s'exprimait en conférence de presse à l'issue d'une réunion du gouvernement, associant les chefs des exécutifs régionaux, pour faire le point sur l'épidémie. « La situation s'est stabilisée ces dernières semaines », autour de 2 000 nouvelles infections par jour, mais « le danger n'a pas disparu », a-t-il dit. Alexander De Croo a pointé du doigt les variants du virus « nettement plus contagieux » en circulation en Europe. D'où la nécessité de « construire des remparts, des lignes de défense ».

À LIRE AUSSIUE : le passeport vaccinal, tout sauf évident !

La Belgique parti [...] Lire la suite