Publicité

Covid-19 : au moins 1,4 million de vies sauvées en Europe grâce aux vaccins

Les vaccins anti-Covid ont sauvé au moins 1,4 million de vies en Europe, a indiqué mardi 16 janvier 2024 le responsable régional de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), en rappelant que le virus était là "pour rester".

"Aujourd'hui, 1,4 million de personnes dans notre région - pour la plupart des personnes âgées - peuvent profiter de la vie avec leurs proches parce qu'elles ont pris la décision vitale de se faire vacciner contre le Covid-19", a dit Hans Kluge lors d'une conférence de presse en ligne.

"Le premier rappel a permis à lui seul de sauver environ 700.000 vies"

D'après les données de l'OMS au 19 décembre 2023, plus de 277,7 millions de cas de Covid-19 ont été déclarés dans la région, qui rassemble 53 pays et s'étend jusqu'à l'Asie centrale, ainsi que plus de 2,2 millions de décès. "Le premier rappel a permis à lui seul de sauver environ 700.000 vies", a souligné le médecin.

Pendant la période hivernale, il est crucial de se protéger et de protéger les plus fragiles. "Alors que nous apprenons à vivre avec le Covid-19 et d'autres virus respiratoires, il est absolument vital pour les populations vulnérables de rester à jour dans leurs vaccinations contre le Covid-19 et la grippe".

L'Europe doit absolument continuer à investir dans sa santé

L'Europe doit absolument continuer à investir dans sa santé, a-t-il insisté. "Nous risquons de ne pas être préparés à toute éventualité exceptionnelle, telle que l'émergence d'un nouveau variant plus grave du Covid-19 ou d'un agent pathogène encore inconnu", a avancé M. Kluge.

Elle doit faire des efforts sur les financements afin d'améliorer la situation des personnels soignants et d'endiguer la pénurie des médicaments de base.

"Je suis profondément préoccupée par le fait que la santé disparaît de l'ordre du jour politique et que nous ne parvenions pas à résoudre le problème de la bombe à retardement à laquelle est confronté notre personnel de santé et de soins", a affirmé M. Kluge.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi