Covid-19 : des résultats encourageants pour la 3e dose du vaccin

·3 min de lecture
En Israël, le ministère de la Santé a annoncé l'élargissement de la campagne de rappel vaccinal aux plus de 50 ans et aux personnels de santé. (AFP via Getty Images)

Une étude réalisée en Israël montre que l'injection de la 3e dose de rappel du vaccin contre le Covid-19 est très efficace pour les personnes immunodéprimées ainsi que pour les personnes de plus de 60 ans.

La troisième dose du vaccin contre le Covid-19 montre des résultats encourageants. Des recherches réalisées à l'hôpital Beilinson, en Israël, montrent que la troisième dose de rappel du vaccin contre le coronavirus est très efficace pour les personnes immunodéprimées. Les injections de troisième dose ont permis de doubler le nombre de personnes qui ont développé des anticorps chez les patients ayant reçu une transplantation cardiaque, pulmonaire ou rénale.

Les premiers résultats de cette étude publiée en pré-print, et donc pas encore validée par les pairs, ont révélé que 73% des personnes ayant déjà reçu une greffe de rein ont développé des anticorps et une très bonne réaction immunitaire à la troisième dose de vaccin, alors que seulement 35% avaient développé des anticorps après la deuxième injection.

Parmi ceux qui ont reçu une greffe de poumon, 33% ont développé des anticorps après la troisième dose alors que seulement 18% en avaient développé après la deuxième injection. Concernant les patients ayant subi une transplantation cardiaque, 58% ont eu une réaction immunitaire contre 31% après les deux premières doses.

Le risque d'infection divisé par deux chez les plus de 60 ans

Les premiers résultats de cette étude sont basés sur 40 patients immunodéprimés qui avaient été testés pour les anticorps avant et après l'injection de la 3e dose. L'hôpital a indiqué que l'étude complète sera basée sur 300 patients.

"Nous recommandons à tous ceux qui ont reçu des greffes d'organes de venir se faire vacciner pour une troisième dose, cela sauve des vies", a expliqué le Dr Tuvia Ben Gal, directeur de l'unité thérapeutique de l'insuffisance cardiaque de l'hôpital cité par i24News.

À LIRE AUSSI >> Covid-19 : quels sont les effets secondaires de la troisième dose du vaccin Pfizer ?

Les premiers résultats d'une autre étude réalisée en Israël démontrent que la troisième dose réduit par deux le risque d'infection chez les personnes de plus de 60 ans.

Pour rappel, Israël a commencé à injecter une troisième dose de rappel pour les plus de 60 ans à la fin du mois de juillet et plus de 700 000 personnes en ont bénéficié. Ce vendredi le ministère israélien de la Santé a annoncé l'élargissement de la campagne de rappel vaccinal aux plus de 50 ans ainsi qu'aux personnels de santé.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles