Covid-19: 1246 classes et 20 écoles fermées, des chiffres en hausse

·2 min de lecture
Scène dans une école primaire à Toulouse le 1er septembre 2020 - Lionel BONAVENTURE © 2019 AFP
Scène dans une école primaire à Toulouse le 1er septembre 2020 - Lionel BONAVENTURE © 2019 AFP

À la veille du début des vacances scolaires de la Toussaint, le nombre de classes et de structures scolaires fermées en raison du Covid-19 a augmenté, ce vendredi, selon le dernier point de situation publié par le ministère de l'Éducation nationale.

En tout, 1246 classes sont actuellement fermées sur 527.200, soit 0,24%. Un chiffre en légère hausse par rapport à la semaine dernière, où les fermetures ne concernaient que 1180 classes. Les académies les plus touchées sont celles de Versailles (131 classes fermées), Créteil (129), Aix-Marseille (78), Bordeaux (75) et Paris (73).

Du côté des structures scolaires, 20 ont été fermées sur les 59.650 présentes en France, soit 0,03%. Il s'agit d'une donnée en forte augmentation: seules 6 d'entre elles étaient concernées vendredi dernier. Ces 20 établissements sont uniquement des écoles, aucun collège ou lycée n'ayant eu à fermer ses portes. L'académie de Bordeaux compte 5 structures fermées et celle de Toulouse 4.

3620 élèves positifs au Covid-19

Concernant les cas de Covid-19 détectés, les données sont plutôt stables. Au total, 3620 élèves et 257 personnels ont été testés positifs sur les 7 derniers jours, respectivement sur 12.223.000 élèves et 1.201.500 personnels. La semaine dernière, 3382 enfants et adolescents étaient concernés, pour 236 adultes.

Le protocole sanitaire en vigueur demande la fermeture d'une classe dès l'apparition d'un premier cas de Covid-19 dans les écoles. Concernant les collèges et les lycées, les élèves contacts à risque non-vaccinés poursuivent pendant 7 jours leur apprentissage à distance. Ceux justifiant d'une vaccination complète peuvent poursuivre les cours en présentiel.

"Une petite poussée du Covid-19"

Cette augmentation du nombre de classes et d'écoles fermées coïncide avec une hausse du taux d'incidence. Ce dernier a augmenté pour la première fois en France, après huit semaines consécutives de baisse, entre le 11 et le 17 octobre, avec en moyenne 48 nouveaux cas pour 100.000 habitants. Il s'agit d'une hausse de 10%, selon Santé Publique France (SPF).

Interrogé à ce sujet sur BFMTV, ce vendredi matin, Olivier Véran a confirmé qu'"une petite poussée du Covid-19" avait été observée en Europe, en lien notamment avec l'arrivée de l'automne et du froid. Il n'y a, selon lui, pour l'instant aucune raison de s'inquiéter.

"On est aux environs de 5000 cas par jour, et surtout on ne mesure pas d’impact sanitaire, il n'y a pas d'augmentation des hospitalisations comme à l'automne dernier", a rassuré le ministre sur notre antenne, qui a salué ici l'efficacité de la vaccination.

Mais pour éviter que la situation sanitaire n'empire, le ministre de la Santé a appelé à "booster le rappel de vaccination des personnes âgées et des personnes fragiles dans notre pays".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles