Publicité

Course à la Lune : la Chine est en embuscade et les USA s’en inquiètent

Roscosmos CNSA
Roscosmos CNSA

Le programme Artémis, qui doit ramener les USA sur la Lune, a déjà été décalé de deux ans. De son côté, la Chine a un calendrier pour y aller aussi, avec la Russie en partenaire. Chez les élus américains, on s’inquiète que ces reports finissent par offrir une opportunité à la Chine.

Depuis 1972 et la mission Apollo, il n’y a plus eu la moindre présence humaine sur la Lune. Les États-Unis n’avaient plus besoin de continuer à y aller, démonstration avait été faite de leur supériorité. L’URSS n’a jamais rattrapé son retard. L’intérêt scientifique, à l’époque, était limité et, surtout, la conquête de la Lune coûtait très cher.

Un demi-siècle a passé et désormais Washington est lancé dans un vaste projet de retour sur le satellite. C’est le programme Artémis. En théorie, des astronautes américains, puis plus généralement occidentaux ensuite, vont fouler le sol de la Lune avant la fin de la décennie 2020. Du moins, s’il n’y a pas d’imprévu.

Lune
Lune

La Lune, nouveau terrain de rivalité entre les USA et la Chine ? // Source : NASA/Bill Ingalls

Premier problème : le programme Artémis connaît un certain glissement sur le calendrier. Initialement, il était prévu de déposer un équipage en 2024. C’était, en tout cas, le souhait de Donald Trump. Irréaliste aux yeux de la Nasa.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Source : Roscosmos