Un cours sur Harry Styles enseigné dans une université texane

Harry Styles, sur scène, le 19 mai 2022 à New York. - Angela Weiss - AFP
Harry Styles, sur scène, le 19 mai 2022 à New York. - Angela Weiss - AFP

Harry Styles devient un sujet d'étude. Le chanteur britannique sera bientôt au cœur d'un nouveau cours enseigné à la Texas State University. Lancé au printemps 2023, il s'intitulera "Harry Styles et le culte de la célébrité: identité, internet et pop-culture européenne."

Le cours sera dispensé par Louie Dean Valencia, maître de conférence en histoire numérique, diplômé d'histoire européenne et spécialisé dans les contre-cultures:

"Au cours des deux dernières années, je ne pourrais pas vous dire le nombre de conversations que j'ai eues avec des étudiants qui commençaient par notre amour commun pour la musique de Harry et ont rapidement débouché sur des questions sociétales plus larges sur le genre, la sexualité, l'ethnie, le contrôle des armes à feu (...)", explique-t-il à CNN.

Large programme

En se concentrant sur cet artiste dont les tenues et les prises de parole défient régulièrement les normes du genre, son cours aura pour objectif de mettre en lumière "le développement culturel et politique de la célébrité moderne, mis en relation avec des questions sur le genre et la sexualité, l'ethnie, la classe sociale, la nation et la globalisation, les médias, la mode, les phénomènes de fans, la culture d'Internet et le consumérisme."

Louie Dean Valencia analysera la trajectoire du chanteur de 28 ans de ses débuts au sein du boys band One Direction (quand il en avait 16) à la carrière solo qu'il poursuit avec succès depuis 2017. Il évoquera également les artistes qui ont inspiré le chanteur, et mentionne notamment les écrits de la militante féministe Susan Sontag et du philosophe Alain de Botton.

"Nous ne nous concentrerons pas sur sa vie privée mais sur son art et son militantisme public, ainsi que sur la littérature, la philosophie, la musique et les films qu'il a cités parmi ses influences", ajoute-t-il sur Twitter. "De la même manière que nous étudions les œuvres de Shakespeare, Toni Morrison, Virginia Woolf ou n'importe quel autre grand artiste."

Harry Styles n'est pas la première pop star à être étudiée à la fac. Beyoncé a reçu les mêmes honneurs à l'université de Copenhague en 2017, pour un cours centré sur le féminisme et l'identité afro-américaine. Plus tôt cette année, la New York University annonçait un cours sur Taylor Swift, dont l'objectif était d'étudier la trajectoire de la chanteuse pour mettre en exergue ce qu'elle dit du climat sociopolitique américain.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles