Publicité

Couronnement de Charles III : quand LFI se paie la monarchie

Alors que le monde entier avait les yeux rivés sur Londres, samedi 6 mai, certains politiques français ont détourné le regard. Dans le sillage de Jean-Luc Mélenchon, la concentration des critiques est demeurée dans le camp de La France insoumise, qui a vu dans l'événement une occasion de faire allusion aussi à son projet de VIe République, supposément plus démocratique que l’actuelle Ve République française ou la monarchie constitutionnelle britannique.

Les sirops dégoûtants de la monarchie

Jean-Luc Mélenchon

« Tandis que dégoulinent à la télévision les sirops dégoûtants de la monarchie […] tant de monde vit dans la misère » a scandé Jean-Luc Mélenchon, depuis une manifestation contre la vie chère et les retraites, à Marseille. « Devant un peuple qui a été si humilié par les politiques néolibérales, ce cinéma avec cet homme couvert de déguisement, de bijoux et de pierres précieuses, a quelque chose d’écœurant », a-t-il ajouté. Le peuple contre les riches élites, un thème de prédilection pour les insoumis qui l’exporte ici au Royaume-Uni.

« La monarchie, ce merveilleux système où une famille de milliardaires possède autant qu’un budget annuel de la défense… et facture au pays son couronnement » a ainsi noté le député insoumis Hadrien Clouet, au cours de la même journée. Et les faits lui donnent plutôt raison.

Un couronnement à 280 millions d’euros ?

Selon le journal britannique « The Mirror », le couronnement aurait coûté 280 millions d’euros, dont deux tiers pou...


Lire la suite sur ParisMatch