"Les coups d'État au Mali et au Burkina Faso bénéficient d'une certaine popularité"

L'armée du Burkina Faso a annoncé lundi avoir renversé le président Roch Kaboré, suspendu la Constitution et dissout le gouvernement et l'Assemblée nationale. Le président Kaboré serait détenu par des soldats mutins dans un camp militaire. L'ONU a "condamné fermement" le "coup d'Etat". Suivez les événements en direct dans notre liveblog. Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, a été renversé par l'armée, lundi 24 janvier. Dans un communiqué lu à la télévision nationale par des officiers en uniforme, l'armée a annoncé avoir suspendu la Constitution et dissout le gouvernement et l'Assemblée nationale, tout en s'engageant au "retour à un ordre constitutionnel" dans "un délai raisonnable". Lisant un communiqué signé du lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) qui assure désormais le pouvoir, un capitaine a également annoncé la fermeture des frontières à compter de 00 h (GMT et locales).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles