La Coupe du monde de rugby sera diffusée sur TF1, France Télévisions et M6

A cameraman work during the French Top14 rugby union match between Racing92 and Stade Francais Paris at La Defense Arena in Nanterre, on the outskirts of Paris, on June 11, 2021. (Photo by GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP A cameraman work during the French Top14 rugby union match between Racing92 and Stade Francais Paris at La Defense Arena in Nanterre, on the outskirts of Paris, on June 11, 2021. (Photo by GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

SPORT - Le groupe TF1, détenteur des droits de diffusion de la Coupe du monde de Rugby 2023 organisée en France, a revendu 28 matches aux groupes France Télévisions et M6, a indiqué ce mercredi 11 janvier la Une.

« Nous sommes ravis, à travers cet accord, de permettre à tous les Français de pouvoir regarder gratuitement l’intégralité de la Coupe du monde de rugby, événement exceptionnel organisé en France. Nous proposerons sur l’antenne de TF1 les plus grandes affiches de la compétition », a commenté François Pellissier, directeur général adjoint Business et Sports du groupe TF1.

TF1 « proposera les plus belles affiches de la compétition et ce, dès le 8 septembre avec le match d’ouverture France-All Blacks », précise la Une.

20 matches pour TF1, 10 pour France TV et 18 pour M6

TF1 diffusera « 20 matches dont 3 matches de poule de l’équipe de France, les 2 meilleurs quarts de finale dont celui avec la France, les deux demi-finales, le match pour la troisième place et la finale ».

Le groupe France TV, grâce à cet « accord de sous-licence », diffusera « 10 matches dont le match France-Namibie et le groupe M6 proposera les 18 autres rencontres », expose encore TF1. Le Mondial de rugby s’achèvera le 28 octobre.

En 2011, TF1 avait sous-licencié des matches à France Télévisions et Canal +. En 2015, la chaîne payante avait aussi acquis plusieurs matches. Lors du Mondial-2019, le groupe TF1 avait choisi de diffuser l’intégralité des 48 matches sur ses différentes chaînes.

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi