Publicité

Coupe du monde de rugby : une Irlandaise victime d’un viol présumé

Une supportrice irlandaise aurait été violée par plusieurs individus après le match de son équipe nationale face à la Roumanie samedi soir.

La victime présumée avait assisté la veille au premier match de l'Irlande dans cette Coupe du monde de rugby.  - Credit:ROMAIN PERROCHEAU / AFP
La victime présumée avait assisté la veille au premier match de l'Irlande dans cette Coupe du monde de rugby. - Credit:ROMAIN PERROCHEAU / AFP

Une jeune Irlandaise, venue assister au premier match de son équipe dans cette Coupe du monde de rugby, samedi 9 septembre à Bordeaux, aurait été victime d'un viol dans la soirée du lendemain, alors que le Matmut Atlantique, stade de la ville, accueillait le match entre le pays de Galles et les Fidji. Selon les premiers éléments de l'affaire, ce sont des supporteurs gallois qui ont découvert la victime présumée dans la rue. Une enquête a été ouverte, a-t-on appris auprès du parquet.

Les faits se sont déroulés dans une rue du centre historique de la ville « aux alentours de minuit », selon la victime, qui a été « trouvée dans la rue par un groupe de supporteurs gallois », précise le parquet. La supportrice irlandaise a ensuite été entendue dans le logement qu'elle louait dans le quartier « par des policiers irlandais qui étaient en renfort en ville » ce week-end, à l'occasion du match Irlande-Roumanie qui avait eu lieu la veille.

Les auteurs présumés en fuite

Bordeaux accueillait dimanche soir un deuxième match du Mondial 2023 de rugby entre le pays de Galles et les Fidji. Selon les déclarations de la victime, elle aurait été agressée sexuellement « par plusieurs auteurs », qui ont ensuite pris la fuite.

À LIRE AUSSI - Coupe du monde de rugby 2023 : une sécurité renforcée

La victime a été immédiatement prise en charge par le Centre d'accueil en urgence de victimes d'agressions de Bordeaux, une structure hospitalière, ainsi que par une association d'aide aux victime [...] Lire la suite

VIDÉO - Reconnu coupable de viols, Danny Masterson a été condamné à la peine maximale