Publicité

Coupe du monde de rugby 2023 : une sécurité renforcée

Le match d'ouverture se tiendra ce vendredi soir au Stade de France.  - Credit:MASAKI FURUMAYA / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun via AFP
Le match d'ouverture se tiendra ce vendredi soir au Stade de France. - Credit:MASAKI FURUMAYA / Yomiuri / The Yomiuri Shimbun via AFP

À l'approche des Jeux olympiques 2024 qui se dérouleront en France, la Coupe du monde de rugby qui démarre ce vendredi 8 septembre est un véritable « test » pour les services de sécurité. Un déploiement renforcé pour une compétition très longue et intense. Revue de détail.

Plus de 5 100 policiers et gendarmes seront déployés en moyenne chaque jour. Un nombre qui peut atteindre jusqu'à 7 500 agents lors des pics d'activité. Cette mobilisation doit assurer la protection des joueurs, du personnel et du public tout au long de la compétition. Par ailleurs, 106 plans « Zéro Délinquance » ont été mis en place pour sécuriser l'expérience des spectateurs.

Ces plans visent à garantir la tranquillité publique et à prévenir tout acte de délinquance lors des événements liés à la compétition. Des mesures novatrices ont été créées spécialement pour la sécurité publique qui ne se limite pas aux stades. « Par exemple, un dispositif de lutte contre le harcèlement de rue appelé “Demandez Angela” a été instauré, impliquant un réseau de commerçants prêts à aider les personnes en détresse, notamment en Haute-Garonne », explique la porte-parole du ministère de l'Intérieur. En Île-de-France, 700 patrouilles sont effectuées chaque jour, dont 350 dans les transports en commun, avec une adaptation en fonction des heures.

À LIRE AUSSICoupe du monde de rugby : France-Nouvelle-Zélande, le match de la peur ?

Un renforcement du lien entre les services de sécurité

Deux éléments vont contribuer [...] Lire la suite