Publicité

Coupe du monde 2030: le Maroc veut construire "le plus grand stade" au monde

Après la Russie en 2018, le Qatar en 2022 et l’Amérique du Nord en 2026 (États-Unis, Mexique et Canada), c’est sur trois continents et six pays que se tiendra la Coupe du monde 2030. Une édition qui sera organisée conjointement par le Maroc, l’Espagne et le Portugal.

Pour marquer le centenaire du premier Mondial, accueilli par l’Uruguay en 1930, trois matchs auront aussi lieu en Argentine (à Buenos Aires), en Uruguay (à Montevideo) et au Paraguay (à Asuncion). L’annonce a été faite en octobre dernier par la Fifa, qui doit encore valider certains critères techniques et n’entérinera officiellement cette décision que fin 2024. En attendant, le Maroc s’est déjà mis au travail.

Plus grand que le Camp Nou

Avec l’ambition de construire, sur un terrain de 100 hectares au nord de Casablanca, une enceinte d'une capacité de 115.000 places assises. Ce qui en ferait visiblement le plus grand stade du monde. Selon le site d'information marocain Le360, les organisateurs en ont confié la réalisation à un consortium mené par le cabinet de l’architecte marocain Tarik Oualalou (Oualalou+Choi).

"Le Grand Stade de Casablanca est profondément ancré dans la culture marocaine, avec ses traditions et ses expressions contemporaines. C’est un espace généreux, ouvert sur le monde et respectueux de la nature qu’il protège. Le Grand Stade de Casablanca est l’incarnation de la grande tradition de l’hospitalité marocaine", a commenté Tarik Oualalou dans un communiqué. En plus d’accueillir les matchs du Mondial 2030, ce stade devrait être occupé par "deux clubs locaux" d’après le journal en ligne marocain Medias24.

Parmi les plus grands stades du monde aujourd’hui, on recense notamment le Camp Nou à Barcelone, qui frôle les 100.000 places, le FNB Stadium de Johannesburg (94.700 places) ou encore le Cotton Bowl de Dallas (92.000 places). Sans oublier le stade du Premier-Mai, situé à Pyongyang, en Corée du Nord, qui compterait entre 100.000 et 150.000 places, sans qu'aucune jauge fiable ne soit donnée.

Article original publié sur RMC Sport